Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Bec-croisé des sapins de la sous-espèce percna

Évaluation de l’espèce par le COSEPAC

 

Date de l’évaluation :Mai 2004                   

Nom commun : Bec-croisé des sapins de la sous-espèce percna

Nom scientifique : Loxia curvirostra percna

Statut selon le COSEPAC[1] :En voie de disparition

Justification de la désignation:La sous-espèce percna du Bec croisé des sapins est considérée comme un groupe taxinomique distinct, qui ne se reproduit vraisemblablement que sur l'île de Terre-Neuve. Selon diverses estimations de la population, celle-ci a connu un déclin constant au cours des 50 dernières années, tout comme l'étendue et la qualité de son habitat. Il existe quelques enregistrements de la sous-espèce percna pour la Nouvelle-Écosse et d'autres emplacements, mais il n'existe pas suffisamment d'information pour déterminer sa situation à ces endroits.

Présence au Canada :Terre-Neuve-et-Labrador 

Historique du statut selon le COSEPAC : Espèce désignée « en voie de disparition » en mai 2004. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.


[1]Commentaire de l’équipe de rétablissement à propos de l’information provenant du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) : L’équipe de rétablissement estime que le Bec-croisé des sapins peut être confronté à plusieurs menaces à Terre-Neuve, lesquelles ne sont pas nécessairement celles qui figurent dans le rapport de situation. L’objectif du présent programme de rétablissement est d’établir un cadre pour les futurs efforts visant à mieux comprendre, et subséquemment à atténuer, les facteurs qui limitent le rétablissement du Bec-croisé des sapins.