Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Chouette tachetée de la sous-espèce caurina au Canada – Mise à jour

Résumé technique

Strix occidentalis caurina

Chouette tachetée du Nord – Northern Spotted Owl

Répartition au Canada : Colombie-Britannique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²)
On estime que la sous-espèce occupe 3,3 % de la superficie terrestre de la Colombie-Britannique (945 000 km²) d’après les analyses de Harestad et al. (2004) et Pierce Lefebvre (2005) :
32 000 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue)En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence
(ordre de grandeur > 1)?
Non
Superficie de la zone d’occupation (km²) Estimée en multipliant la superficie du domaine vital standard (3,2 km²) par 17 (nombre de sites actifs) : Environ 54,4 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue)En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation
(ordre de grandeur > 1)?
Non
Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés)79 emplacements connus depuis 1985, mais seulement 14 étaient reconnus comme actifs en 2006 et en 2007 (J. Hobbs, comm. pers.). 17 emplacements connus avec au moins un individu adulte en 2005; 14 sites en 2006 et en 2007
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin,
stable, en croissance, inconnue)
En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements
(ordre de grandeur > 1)?
Non
Tendance en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat
(en déclin, stable, en croissance ou inconnue)
Étendue de l’habitat fondée sur l’analyse de Chutter et al. (2007) . En déclin à l’heure actuelle, et on prévoit un déclin pour les 20 prochaines années avant une stabilisation.

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.) : Environ 8 ans
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles) : 19 adultes connus en 2007, d’après un dénombrement essentiellement complet (J. Hobbs, comm. pers.).
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures
en déclin, stable, en croissance ou inconnue :
Selon le présent rapport, la disparition du pays est projetée entre 2009 et 2012, d’après l’âge des individus connus et l’absence apparente de recrutement de juvéniles.
En déclin
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). Déclin annuel d’environ 10,4 % entre 1992 et 2002 (déclin de 67 % sur 10 ans et de 93 % sur 3 générations)
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)? Non
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)? Oui
Préciser la tendance du nombre de populations
(en déclin, stable, en croissance, inconnue)
.
Nombre d’emplacements occupés en déclin; la plupart de emplacements contiennent un seul individu.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations
(ordre de grandeur > 1)?
Non
Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Très petite population vulnérable aux événements stochastiques. Taux élevé de mortalité chez les juvéniles et recrutement de jeunes individus dans la population inexistant ou quasi inexistant à l’heure actuelle. Dégradation et perte d’habitat en raison de l’exploitation forestière et la transformation des forêts à des fins urbaines et industrielles. Habitat vulnérable aux feux de forêts et aux pullulations d’insectes. Espèce possiblement à l’extrémité nord de son aire de répartition en Colombie-Britannique et limitée par le climat. Faible potentiel reproducteur annuel (couples ne se reproduisant pas chaque année et produisant 1 ou 2 petits par reproduction), mais adultes longévifs.

La faible abondance actuelle, les sites très distants, l’habitat fragmenté et le manque de recrutement laissent entrevoir une disparition du pays d’ici 2012.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?On estime qu’il vit environ 6 000 Chouettes tachetées du Nord aux États-Unis, mais les populations y sont en déclin.
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible? Oui
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada? Oui
Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants?Non
La possibilité d’une immigration de populations externes
existe-t-elle?
Non

Analyse quantitative

L’extrapolation des tendances actuelles et des données démographiques indiquent une disparition du pays d’ici 2012.

Statut actuel

COSEPAC: En voie de disparition

Désignée en voie de disparition en avril 1986. Statut réévalué et confirmé en avril 1999, en mai 2000 et en avril 2008.

Statut et justification de la désignation

Statut recommandé : En voie de disparition

Code alphanumérique : A2ac; B2ab(i,ii,iii,iv,v); C1+2a(i), D1, E

Justification de la désignation : Cette chouette dépend de forêts anciennes pour survivre, et sa population a connu un déclin catastrophique au cours des 50 dernières années par suite de la perte et de la fragmentation de l’habitat. La population étant gravement réduite, une autre menace est posée par la récente arrivée de la Chouette rayée, un oiseau étroitement apparenté qui se reproduit en Colombie-Britannique et qui fait concurrence à la présente espèce et s’hybride avec elle. La population, dont l’effectif historique était d’environ 500 chouettes adultes au Canada, a diminué pour ne compter que 19 individus, dont seuls 10 forment des couples reproducteurs. Tous les adultes sont vieux, et leur âge maximal pour se reproduire est presque atteint. De plus, il n’y a aucun recrutement de jeunes dans la population. Si les tendances actuelles ne sont pas renversées, l’espèce disparaitra du pays probablement au cours des 10 prochaines années.

Application des critères

Critère A (Population globale en déclin) : Correspond à la catégorie « en voie de disparition », A2ac.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Correspond à la catégorie « en voie de disparition », B2ab(i,ii,iii,iv,v)

Critère C (Petite population totale et déclin) : Correspond à la catégorie « en voie de disparition », C1+2a(i)

Critère D (Très petite population, ou aire de répartition restreinte) : Correspond à la catégorie « menacée », D1

Critère E (Analyse quantitative) : Correspond à la catégorie « en voie de disparition », E (disparition du pays prévue d’ici 2012)