Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Chouette tachetée de la sous-espèce caurina au Canada – Mise à jour

Information sur l’espèce

Nom et classification

Nom scientifique :
Strix occidentalis caurina Xántus 1859
Nom français :
Chouette tachetée
Nom anglais :
Spotted Owl
Classification :
Classe : Oiseaux
Ordre : Strigiformes
Famille : Strigidés
Genre : Strix
Espèce : occidentalis
Sous-espèce : caurina

La classification est celle de l’American Ornithologists’ Union (AOU, 2005). Décrites pour la première fois par Xántus (1859), il existe aujourd’hui trois sous-espèces largement reconnues (Dawson et al., 1986) : la Chouette tachetée du Mexique (Strix occidentalis lucida Nelson 1903), la Chouette tachetée de Californie (Strix occidentalis occidentalis Xantus 1859) et la Chouette tachetée du Nord (Strix occidentalis caurina Merriam, 1898). Cette subdivision repose principalement sur l’aire de répartition et les variantes morphologiques (légères différences de taille et de coloration du plumage). De récentes analyses génétiques ont confirmé la différenciation de ces sous-espèces (Haig et al., 2001; Courtney et al., 2004). Seule la Chouette tachetée du Nord vit au Canada.

La Chouette tachetée est l’une des trois espèces de strigidés du genre Strix vivant au Canada; les deux autres sont la Chouette lapone (Strix nebulosa) et la Chouette rayée (Strix varia).

Noms vernaculaires : s.o.

Description morphologique 

La Chouette tachetée du Nord est un strigidé de taille intermédiaire mesurant 45 cm de longueur et ayant une envergure de 90 cm en moyenne. Le plumage est généralement foncé, avec des plumes brun foncé parsemées de petites taches pâles et rondes sur la plupart du corps. La queue porte des barres horizontales blanches et la tête est dépourvue d’aigrettes. Les yeux sont de grande taille, brun foncé et logés dans des disques faciaux brun pâle (Forsman, 1981; Gutiérrez et al., 1995).

Les classes d’âge se différencient par les caractéristiques du plumage. Les juvéniles de moins de cinq mois sont reconnaissables à leur duvet visible (Forsman, 1981). Passé l’âge de cinq mois, les juvéniles perdent leur duvet et prennent une apparence semblable à celle des adultes. Les sous-adultes (un à deux ans) et les adultes (plus de deux ans) peuvent être différenciés par les plumes de la queue : celles des juvéniles et des sous-adultes sont pointues et leur bout est blanc, tandis que celles des adultes sont arrondies et généralement de coloration marbrée (Forsman, 1981). Le plumage des mâles et des femelles est semblable, mais les femelles sont environ 15 p. 100 plus volumineuses que les mâles (poids moyen des femelles = 663 g, poids moyen des mâles = 579 g; Blakesley et al., 1990).

Description génétique

Des analyses de la structure génétique ont été menées sur des populations américaines des trois sous-espèces de Chouettes tachetées séparées géographiquement. Des séquences de 522 paires de base des domaines I et II de la région de contrôle mitochondriale ont été analysées chez 213 individus provenant de 30 aires de reproduction aux États-Unis. Les analyses ont confirmé l’existence de variations importantes entre la Chouette tachetée du Nord et les deux autres sous-espèces, mais n’ont pas démontré de variations suffisantes pour justifier la subdivision de la Chouette tachetée de la Californie et de la Chouette tachetée du Mexique en sous-espèces. Selon les calculs, le moment de divergence de la Chouette tachetée du Nord et des Chouettes tachetées de la Californie et du Mexique varie de 115 000 à 125 000 ans environ. L’analyse génétique a révélé en Californie une zone de contact entre la Chouette tachetée du Nord et la Chouette tachetée de la Californie, mais cette zone est stable et comporte des haplotypes sous-spécifiques distincts ailleurs dans les aires de répartition respectives des sous-espèces (Haig et al., 2004), y compris probablement celle des Chouettes tachetées du Nord vivant au Canada. Ces conclusions vont à l’encontre d’une étude qui combinait l’analyse de l’ADN nucléaire et mitochondrial pour conclure que les Chouettes tachetées du Mexique étaient génétiquement distinctes d’un groupe de Chouettes tachetées du Nord et de Chouettes tachetées de la Californie génétiquement interreliées (Barrowclough et Gutierrez, 1990; Haig et al., 2001).

Les séquences d’ADN mitochondrial indiquent une grande divergence entre la Chouette tachetée et son proche parent, la Chouette rayée (qui s’hybride aujourd’hui avec la Chouette tachetée du Nord). Les fragments diagnostiques d’AFLP témoignent d’une grande divergence génétique entre les espèces, y compris les marqueurs de différenciation. Les hybrides ont des combinaisons génétiques uniques, y compris les marqueurs d’AFLP des deux espèces parentes. La plupart des hybrides caractérisés génétiquement étaient le fruit d’un croisement entre une Chouette rayée femelle et une Chouette tachetée mâle (Haig et al., 2004).

Unités désignables 

Non applicables.