Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Chouette tachetée de la sous-espèce caurina au Canada – Mise à jour

Importance de l'espèce

Importance pour la population humaine 

La Chouette tachetée du Nord compte parmi les espèces de strigidés les plus étudiées dans le monde, en raison de son association avec les peuplements vieux de conifères de valeur commerciale (Gutiérrez et al., 1995; Courtney et al., 2004; Anthony et al., 2006). Elle est devenue un symbole environnemental au Canada et aux États-Unis (voir p. ex. Noon et Blakesley, 2006), considérée comme un indicateur de la santé des peuplements vieux par les environnementalistes (voir p. ex. Sierra Legal Defence Fund, 2002, 2005) ou par les personnes qui se préoccupent de son bien-être (voir p. ex. Pynn, 2006), et ignorée par les personnes souhaitant le libre développement économique des forêts (voir p. ex. Stout, 2003). En décembre 2005, le Sierra Legal Defence Fund a lancé la toute première action en justice requérant un décret d’urgence en vertu de la Loi sur les espèces en péril pour protéger la Chouette tachetée du Nord au Canada.

La Chouette tachetée du Nord est une espèce recherchée par les ornithologues, mais peu d’entre eux tentent de l’observer en Colombie-Britannique en raison de son extrême rareté et de l’éloignement des sites où elle vit.

Rôle écologique

La Chouette tachetée du Nord est un prédateur de haut niveau ayant des besoins spécialisés en matière d’habitat. Elle est au sommet de la chaîne trophique dans certains écosystèmes de forêt de conifères aux stades avancés de succession sur la côte ouest de l’Amérique du Nord, y compris le sud-ouest de la Colombie-Britannique continentale. Les espèces spécialisées et rares vivant dans les forêts peuvent être considérées comme des indicateurs de la diversité et de la fonctionnalité des écosystèmes forestiers. Si la Chouette tachetée du Nord parvient à survivre, cela pourrait signifier que les écosystèmes forestiers n’ont pas perdu leur fonctionnalité d’antan. On ignore quelles seraient toutes les conséquences de la disparition du pays de la Chouette tachetée du Nord pour les écosystèmes forestiers. Même si ces conséquences étaient minimales pour le fonctionnement de l’écosystème, les valeurs en matière de biodiversité seraient de toute évidence amoindries.