Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Raie tachetée (Leucoraja ocellata)

Sommaire du rapport de situation

Les eaux canadiennes abritent quatre populations distinctes de raie tachetée : la population du sud du golfe du Saint-Laurent, la population de l’est du plateau néo-écossais, la population du banc Georges, de l’ouest du plateau néo-écossais et de la baie de Fundy, et la population du nord du golfe du Saint-Laurent et de Terre-Neuve. Les principales sources de données utilisées pour estimer les tendances des populations sont les relevés suivants, réalisés à bord des navires de recherche du MPO: relevés d’automne dans le sud du golfe du Saint-Laurent (1971-2002), relevés d’été dans les eaux du plateau néo-écossais (1970-2003), relevés de la morue de 4VW (plateau néo-écossais) en mars (1986-2002), relevés d’hiver dans les eaux du banc Georges (1986-2004).

La raie tachetée a connu un déclin dans une grande partie de son aire de répartition canadienne. Dans le sud du golfe du Saint-Laurent (4T), selon les CPUE des relevés effectués en automne à bord des navires de recherche, l’effectif adulte (> 50 cm) aurait décliné de 98,1 p. 100 entre 1971 et 2002. Aucun spécimen de taille supérieure à 75 cm n’a été capturé lors de ces relevés. De tous les relevés menés dans les eaux du plateau néo-écossais, seulement deux séries couvrent une période suffisamment longue pour permettre d’estimer la tendance de la population. Ainsi, d’après les données des relevés effectués en été à bord des navires de recherche (4VWX), l’effectif adulte (> 75 cm) de ce secteur aurait connu un déclin de 91,8 p. 100 entre 1970 et 2003; d’après les données de CPUE des relevés de la morue de 4VW effectués en mars à bord des navires de recherche, le déclin aurait été de 96,4 p. 100 pour la période de 1986 à 2002. Aucune tendance démographique ne peut être dégagée des données des relevés effectués en hiver à bord des navires de recherche dans les eaux du banc Georges (de 1986 à 2004). La raie tachetée est rare dans les eaux de Terre-Neuve et du nord du golfe du Saint-Laurent.

D’après les relevés de 2002 effectués à bord des navires de recherche, l’effectif minimum de l’espèce, toutes classes de taille et d’âge confondues, est estimé à 100 000 individus pour le sud du golfe du Saint-Laurent, 750 000 individus pour l’est du plateau néo-écossais et 1,7 million d’individus pour le banc Georges, l’ouest du plateau néo-écossais et la baie de Fundy; aucune estimation n’a été faite pour le nord du golfe du Saint-Laurent et les eaux de Terre-Neuve. Il n’y a pas d’estimations pour l’effectif adulte pris isolément.

La raie tachetée fait l’objet d’une pêche dirigée au Canada et aux États-Unis. Dans l’est du plateau néo-écossais, le TAC est passé de 2 000 tonnes par an en 1994 à 200 tonnes par an en 2002.