Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’isotrie fausse-médéole au Canada - Mise à jour 2000

Taille et tendance des population

Aucun relevé approfondi n’a encore été entrepris pour établir l’étendue et la répartition de la population dans le secteur du marais Calton, mais bon nombre de personnes ont recherché l’espèce dans ce secteur, à divers moments. Depuis 1980, quatre sites distincts ont ainsi été repérés, tous situés à moins de quelques centaines de mètres l’un de l’autre (Oldham, 1990). La dernière observation remonte à 1989; Mike Oldham et Dave McLeod ont alors repéré une plante isolée, à l’état végétatif (M. Oldham, comm. pers., 1997). En 1995, Dave McLeod a fouillé en vain le secteur (D. McLeod, comm. pers., 1997); l’auteur du présent rapport a fait une telle recherche en juillet 1997, également en vain. Selon Oldham (1990), le site 1 a été vu pour la dernière fois en 1981, trois plantes ayant alors été repérées; le site 2 a été observé pour la dernière fois en 1980 et comptait alors une seule plante (ce site a depuis été détruit par un sentier de motos tout-terrain); le site 3 a été découvert en 1982 et comptait alors deux plantes, mais aucune n’a été observée à cet endroit par la suite; le site 4 a été découvert en 1989, mais aucune plante n’a été observée à cet endroit par la suite. On ne sait pas si l’espèce est aujourd’hui disparue du secteur ou si elle y survit toujours en petit nombre.