Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Cisco à mâchoires égales (Coregonus zenithicus) au Canada

Répartition

Bien qu’il soit plus connu dans les Grands Lacs, le cisco à mâchoires égales est aussi répandu dans tout le centre du Canada (figure 2). Sa présence a été confirmée pour la dernière fois dans le lac Michigan en 1975 et dans le lac Huron en 1982 (Todd, 1985). Par contre, il aurait pu s’agir d’individus errants originaires du lac Supérieur, dans lequel l’espèce était toujours relativement abondante (Ono et al., 1983). Des mentions du Coregonus alpenae dans le lac Érié (Scott et Smith, 1962) devraient être attribuées au C. zenithicus d’après un réexamen des premiers spécimens et les données de Todd et al. (1981), qui ont conclu que ces deux taxons étaient conspécifiques. Fait à noter, l’espèce était absente du lac Ontario (Koelz, 1929).

Hors des Grands Lacs, la présence du cisco à mâchoires égales a été rapportée dans au moins 22 lacs du Canada, de l’Ontario aux Territoires du Nord-Ouest (tableau 1; Clarke, 1973; Houston, 1988; Etnier et Skelton, 2002; Murray et Reist, 2003). La plupart de ces identifications sont probablement fondées sur la caractéristique-clé du petit nombre de branchicténies (particulièrement lorsque des paires de formes sympatriques étaient présentes), et elles pourraient concerner plus d’une espèce (Clarke, 1973). Cependant, ces mentions semblent valides, même si la suggestion faite par Clarke de renommer l’espèce C. prognathus en raison d’une priorité nomenclaturale a été invalidée (Todd, 1981a).

Figure 2.  Répartition des populations connues de ciscos à mâchoires égales dans les lacs d'Amérique du Nord (points)

Figure 2.  Répartition des populations connues de ciscos à mâchoires égales dans les lacs d'Amérique du Nord (points)