Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la droséra filiforme (Drosera filiformis) au Canada

Droséra filiforme
Drosera filiformis

Information sur l’espèce

Le droséra filiforme est une herbacée carnivore de petite taille, qui ne pousse que dans des tourbières ombrotrophes. La plante peut produire jusqu’à 15 fleurs violacées au cœur jaune, portées par une longue hampe aphylle souvent recourbée à l’extrémité. L’espèce est vivace et produit chaque été de longues feuilles filiformes érigées, issues d’un tubercule blanchâtre. Les feuilles sont couvertes de pseudo-poils glanduleux violet-rouge qui sécrètent un liquide visqueux servant à capturer de petits arthropodes (insectes et araignées). Ce liquide contient des enzymes capables de digérer la proie, source supplémentaire d’éléments nutritifs pour la plante.

Répartition

Au Canada, le droséra filiforme est rare et ne se rencontre que dans cinq tourbières d’une petite région de l’extrême Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse. L’espèce est aussi présente dans l’Est des États-Unis, où on trouve notamment quelques populations sur la côte de la Nouvelle-Angleterre et d’autres, plus abondantes, sur la côte du golfe du Mexique, en Floride et en Louisiane.

Habitat

En Nouvelle-Écosse, le droséra filiforme pousse uniquement dans des tourbières hautes. Ce sont des milieux palustres bombés, acides, très pauvres en éléments nutritifs, où dominent les sphaignes, les éricacées arbustives ainsi que les graminées et cypéracées courtes. 

Biologie

Le droséra filiforme est une herbacée vivace de petite taille. L’espèce est autotrophe et capable de synthétiser toute sa matière par photosynthèse, mais elle est aussi carnivore et capable de capturer, avec ses feuilles visqueuses, de petits invertébrés, de les digérer et d’en assimiler certains éléments nutritifs.

Taille et tendances des populations

L’effectif total du droséra filiforme au Canada est de plusieurs dizaines de milliers de sujets, répartis dans cinq localités.  

Facteurs limitatifs et menaces

Une des plus importantes populations de droséra filiforme est menacée par un projet d’exploitation commerciale de la tourbe, qui entraînerait la dégradation ou la destruction de son habitat. Les quatre autres populations connues de l’espèce sont susceptibles de se trouver un jour sous la même menace, les tourbières où elles se trouvent pouvant elles aussi être exploitées pour l’extraction de la tourbe et la culture de la canneberge.

Importance de l’espèce

Parce que c’est une plante carnivore, le droséra filiforme est une espèce fascinante pour bien des gens. D’autres espèces du même genre occupent une place mineure en phytothérapie, mais on ne connaît pas de tels usages au D. filiformis.

Mandat du COSEPAC

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) détermine la situation, à l’échelle nationale, des espèces, sous-espèces, variétés et populations (importantes à l’échelle nationale) sauvages jugées en péril au Canada. Les désignations peuvent être attribuées aux espèces indigènes des groupes taxinomiques suivants : mammifères, oiseaux, amphibiens, reptiles, poissons, mollusques, lépidoptères, plantes vasculaires, lichens et mousses.

Composition du COSEPAC

Le COSEPAC est formé de représentants des organismes provinciaux et territoriaux responsables des espèces sauvages, de quatre organismes fédéraux (Service canadien de la faune, Agence Parcs Canada, ministère des Pêches et des Océans et Partenariat fédéral en biosystématique) et de trois organismes non gouvernementaux, ainsi que des coprésidents des groupes de spécialistes des espèces. Le Comité se réunit pour examiner les rapports sur la situation des espèces candidates.

Définitions

Espèce
Toute espèce, sous-espèce, variété ou population indigène de faune ou de flore sauvage géographiquement définie.

Espèce disparue (D)
Toute espèce qui n’existe plus.

Espèce disparue du Canada (DC)
Toute espèce qui n’est plus présente au Canada à l'état sauvage, mais qui est présente ailleurs.

Espèce en voie de disparition (VD)Note de bas de pagea
Toute espèce exposée à une disparition ou à une extinction imminente.

Espèce menacée (M)
Toute espèce susceptible de devenir en voie de disparition si les facteurs limitatifs auxquels elle est exposée ne sont pas renversés.

Espèce préoccupante (P)Note de bas de pageb
Toute espèce qui est préoccupante à cause de caractéristiques qui la rendent particulièrement sensible aux activités humaines ou à certains phénomènes naturels.

Espèce non en péril (NEP)Note de bas de pagec
Toute espèce qui, après évaluation, est jugée non en péril.

Données insuffisantes (DI)Note de bas de paged
Toute espèce dont le statut ne peut être précisé à cause d’un manque de données scientifiques.

 

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a été créé en 1977, à la suite d’une recommandation faite en 1976 lors de la Conférence fédérale-provinciale sur la faune. Le comité avait pour mandat de réunir les espèces sauvages en péril sur une seule liste nationale officielle, selon des critères scientifiques. En 1978, le COSEPAC (alors appelé CSEMDC) désignait ses premières espèces et produisait sa première liste des espèces en péril au Canada. Les espèces qui se voient attribuer une désignation lors des réunions du comité plénier sont ajoutées à la liste.

 

Service canadien de la faune

Le Service canadien de la faune d’Environnement Canada assure un appui administratif et financier complet au Secrétariat du COSEPAC.

 

Notes de bas de page

Note de bas de page a

Appelée « espèce en danger de disparition » jusqu’en 2000.

Retour à la référence de la note de bas de pagea

Note de bas de page b

Appelée « espèce rare » jusqu’en 1990, puis « espèce vulnérable » de 1990 à 1999.

Retour à la référence de la note de bas de pageb

Note de bas de page c

Autrefois « aucune catégorie » ou « aucune désignation nécessaire ».

Retour à la référence de la note de bas de pagec

Note de bas de page d

Catégorie « DSIDD » (données insuffisantes pour donner une désignation) jusqu’en 1994, puis « indéterminé » de 1994 à 1999.

Retour à la référence de la note de bas de paged