Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la droséra filiforme (Drosera filiformis) au Canada

L’habitat critique du droséra filiforme en Nouvelle-Écosse n’est pas véritablement en déclin. Des véhicules tous terrains circulent dans certaines des tourbières où pousse l’espèce, et de petites quantités de tourbe sont prélevées par des particuliers pour usage horticole, mais la perturbation occasionnée par ces activités est légère et ponctuelle et ne présente pas une réelle menace pour la survie de l’espèce. En fait, on voit souvent des semis ou des jeunes plantes pousser dans les petites surfaces perturbées par l’activité humaine, de même que dans les traces des cerfs.

Par contre, la tourbière de Swaines Road, qui abrite l’une des plus importantes populations de droséra filiforme au Canada, a fait l’objet de plusieurs propositions d’exploitation commerciale pour l’extraction de la tourbe. Or, l’exploitation de cette tourbière entraînerait la dégradation, voire la destruction de l’habitat du droséra filiforme, soit directement par l’extraction de tourbe dans les sites mêmes de la plante, soit indirectement par la perturbation du régime hydrologique de la tourbière en conséquence de l’extraction de tourbe dans les milieux adjacents. En 1991, le ministre de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse a refusé d’autoriser l’extraction de tourbe à Swaines Road. Il a appuyé sa décision sur le fait que cette activité menacerait la survie du droséra filiforme en Nouvelle-Écosse et au Canada. Voilà un exemple rare où le sort d’une espèce végétale en voie de disparition met fin à un projet d’exploitation de ressources, au Canada comme ailleurs. Il ne faut cependant pas perdre de vue que cette tourbière continue d’être convoitée pour son potentiel commercial, en raison de l’épaisseur de la couche de tourbe exploitable qui s’y trouve et de l’accessibilité du lieu. En outre, même si la tourbière de Swaines Road est la seule, pour l’heure, a avoir suscité l’intérêt des entrepreneurs, il faut penser que toutes les tourbières abritant le droséra filiforme sont menacées par l’exploitation commerciale, soit pour la culture de la canneberge, soit pour l’extraction de tourbe, dont la valeur ne cesse de croître comme combustible et comme matière horticole.

Protection/Propriété

Aucun des habitats critiques connus du droséra filiforme ne se trouve dans un secteur officiellement protégé. La majeure partie de la tourbière de Swaines Road appartient à la municipalité de Barrington, et certaines parties appartiennent à des intérêts privés. Les autres tourbières sont essentiellement de propriété privée, avec certaines parties appartenant au gouvernement de la province.

Le Department of Natural Resources de la Nouvelle-Écosse est en voie de préparer un plan de gestion des espèces de la plaine côtière et de leurs habitats dans la province. Bien que le droséra filiforme n’ait pas le même habitat que les autres espèces de ce groupe, dont la plupart poussent sur les rives de lacs et de rivières, il est inclus dans ce plan de gestion.