Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Limnanthe de Macoun (Limnanthes macounii) au Canada - Mise à jour

Biologie

La limnanthe de Macoun est une annuelle d’hiver. Ses graines germent après les premières grosses pluies, principalement entre la fin septembre et novembre (une certaine germination se poursuit pendant tout l’hiver). La plante fleurit de la fin mars au début mai et produit des nucules dès le début juin.

Chez la limnanthe de Macoun comme chez de nombreuses autres annuelles, la dormance des graines est forte. Dans le cadre d’essais rudimentaires menés par les rédacteurs du rapport, seulement trois parmi la cinquantaine de graines semées ont germé la première année. Par ailleurs, Toy et Willingham (1967) ont constaté, chez d’autres espèces du genre Limnanthes, que la germination est déclenchée par la chute de la température de l’air; il pourrait donc en être ainsi chez la limnanthe de Macoun.

La limnanthe de Macoun est une des nombreuses annuelles dont les graines germent au début de l’automne, après les premières fortes pluies. Cette germination précoce donne un certain avantage à l’espèce, qui peut ainsi produire la plus grande partie de sa biomasse à une époque de l’année où elle n’est pas étouffée par d’autres espèces. Décembre et janvier sont également les meilleurs mois pour chercher l’espèce : les cotylédons sont bien évidents, et les feuilles ne sont pas recouvertes par d’autres végétaux.

La survie hivernale dépend des conditions météorologiques et de l’endroit où se trouve la plante. Au cours de l’hiver rigoureux de 1987-1988, les individus qui étaient submergés dans une mare printanière sont pour la plupart morts, tandis que ceux qui se trouvaient au-dessus de la nappe phréatique ont en partie survécu. Durant un hiver moyen, certaines populations peuvent perdre environ 60 p. 100 de leur effectif initial, tandis que d’autres peuvent ne subir aucune perte. Les hivers plus chauds que la moyenne donnent un certain avantage aux graminées vivaces introduites, qui se traduit par une diminution des populations de limnanthe de Macoun. Cependant, durant l’hiver relativement doux de 2002-2003, les graminées vivaces n’ont pas commencé à pousser tôt; elles avaient peut-être souffert de la série d’étés extrêmement secs qui durait depuis plusieurs années.

Les fleurs de la limnanthe de Macoun se forment entre la fin mars et le début mai. L’espèce est probablement autofertile : ses fleurs sont autogames et peuvent produire des fruits sans pollinisation croisée.

Chacune des fleurs peut produire jusqu’à quatre nucules. Ces nucules sont relativement grosses et sont en fait les plus grosses parmi toutes nos plantes annuelles indigènes. La plante est très probablement barochore : les nucules tombent sur le sol, et il n’y a aucun agent de dispersion. En avril, les jeunes nucules, de couleur vert-jaune, sont tout à fait visibles.