Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Musaraigne de Bendire (Sorex Bendirii) au Canada - Mise à jour

Aire de répartition mondiale

L’aire de répartition de la musaraigne de Bendire s’étend du nord de la Californie jusqu’à l’ouest de l’Oregon, au Washington et au sud-ouest de la Colombie-Britannique (figure 2). Espèce de la côte du Pacifique, elle est restreinte aux basses terres côtières et aux basses altitudes des chaînes de montagnes côtières.

Figure 2. Aire de répartition mondiale de la musaraigne de Bendire (Sorex bendirii).

Figure 2. Aire de répartition mondiale de la musaraigne de Bendire (Sorex bendirii).

Aire de répartition canadienne

Au Canada, la musaraigne de Bendire est confinée à la région de la vallée du Bas-Fraser, dans l’extrême sud-ouest de la Colombie-Britannique. Cette aire de répartition est restreinte à l’écorégion des basses terres continentales de l’écozone maritime du Pacifique. Il faudra effectuer d’autres relevés afin de la délimiter avec précision, mais les données historiques et récentes sur l’occurrence (figure 3) donnent à penser que l’espèce s’étend à l’est jusqu’à la rivière Chilliwack et au lac Harrison. Craig et Vennesland (2004a) ont signalé des observations de musaraignes de Bendire par des naturalistes plus loin à l’est, dans la vallée de la rivière Skagit. Toutefois, étant donné que la rivière Skagit se situe dans l’aire de répartition de la musaraigne palustre (Nagorsen, 1996), il sera nécessaire d’identifier des individus capturés afin de vérifier la présence de la musaraigne de Bendire dans cette vallée. Les basses altitudes (moins de 800 m) de la chaîne Côtière du côté nord du Fraser constituent les limites septentrionales de l’aire de répartition.

Il existe environ 142 données d’occurrences (spécimens historiques de musée, observations, captures récentes) de cette espèce au Canada. Parmi celles-ci, 99 (70 p. 100) sont des échantillons historiques de musée récoltés de 1888 à 1957. Les 142 données d’occurrences représentent environ 44 emplacements ou sites distincts.

Figure 3. Aire de répartition canadienne de la musaraigne de Bendire (Sorex bendirii) fondée sur toutes les données d’occurrences connues historiques et récentes.

Figure 3.  Aire de répartition canadienne de la musaraigne de Bendire (Sorex bendirii) fondée sur toutes les données d’occurrences connues historiques et récentes.

En se fondant sur les occurrences historiques et récentes, la zone d’occurrence mesure environ 3 350 km², ce quireprésente environ 5 p. 100 de l’aire de répartition mondiale. La zone d’occupation est inconnue. Selon une comparaison de données récentes et historiques (moins de 20 ans), Craig et Vennesland (2004a) ont conclu que la zone d’occurrence de la musaraigne de Bendire avait diminué de 16-20 p. 100, mais aucun relevé systématique de l’aire de répartition historique complète n’a été mené afin d’évaluer les changements temporels, et le déclin de l’aire soupçonné décrit par Craig et Vennesland (2004a) pourrait être un artefact du caractère récent de l’échantillon. Par exemple, aucun relevé récent n’a été effectué dans la municipalité de Vancouver (comparer les figures 3 et figure5).