Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Document de Consultation sur le Pleurobème écarlate

Information sur le Pleurobème écarlate

Espèce en voie de disparition

Mollusques d’eau douce

Nom commun : Pleurobème écarlate (Pleurobema sintoxia)

Statut : En voie de disparition

Dernier examen par le COSEPAC : Mai 2004

Répartition et biologie

Le pleurobème écarlate est une moule de taille moyenne à grande (pouvant atteindre une longueur maximale de 130 mm). La coquille est relativement épaisse et solide et sa surface est rugueuse. La couleur ocre des moules juvéniles devient de plus en plus foncée et est d’un brun rougeâtre profond chez les adultes. Cette espèce privilégie divers habitats, dont ceux des petites, moyennes et grandes rivières au débit modéré et dont le substrat est constitué de gravier, de cailloux, de rochers, de boue et de sable. Dans les lacs Érié et St-Clair, on le trouve souvent dans les zones sableuses proches du rivage à des profondeurs inférieures à 1 mètre, tandis que dans les rivières, on le trouve souvent à des profondeurs supérieures à 1 mètre.  Le pleurobème écarlate était jadis très répandu dans tout le sud de l’Ontario dans les bassins de drainage du lac St-Clair et du lac Érié, mais il se limite maintenant au delta du lac St-Clair et des rivières Sydenham, Thames supérieure et Grand inférieure, et seules les populations du lac St-Clair et de la rivière Sydenham montrent des signes de reproduction.

Justification de la désignation par le COSEPAC :

L'espèce est limitée à une petite zone d'occupation dans le lac Sainte-Claire et trois bassins hydrographiques dans le sud de l'Ontario où il y a des déclins continus de la superficie, de l'étendue et de la qualité de l'habitat. L'espèce est menacée par le développement agricole, industriel et urbain, par les incidences irréversibles causées par la moule zébrée dans le lac Sainte-Claire et par les répercussions éventuelles de l'introduction de la moule zébrée dans les bassins de retenue d'eau de la rivière Sydenham.

Mesures de protection et impacts potentiels :

L’inscription à la liste officielle du pleurobème écarlate invoquera les interdictions générales décrites dans la LEP. À long terme, les mesures potentielles pourront prévoir des mesures de gestion et d’identification de l’habitat essentiel qui auront des impacts sur les particuliers, les entreprises et les gouvernements.

Voici quelques exemples de mesures de protection et d’impacts potentiels :

  • Des mesures visant à modifier la façon d’utiliser l’eau et les terres. Ces mesures portent aussi bien sur les activités des particuliers (c.-à-d. jardinage, agriculture, loisirs, etc.) que sur celles des organismes commerciaux (c.-à-d. développement urbain, agriculture, élevage, etc.).
  • Des mesures visant à contrôler la qualité de l’eau (c.-à-d. réduction des substances nutritives et des matières en suspension) et le débit de l’eau dans les cours d’eau, dans la nappe phréatique ainsi que dans les lacs et les rivières environnants.

Il faut noter que le processus de planification du rétablissement nécessitera de nouvelles consultations.