Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement du pèlerin (Cetorhinus maximus) dans les eaux canadiennes du Pacifique [version finale]

Préface

Le pèlerin est un poisson marin qui relève de la responsabilité du gouvernement fédéral. La Loi sur les espèces en péril (LEP, article 37) exige que les ministres compétents préparent un programme de rétablissement pour les espèces inscrites comme étant disparues du pays, en voie de disparition ou menacées. La population de pèlerins du Pacifique a été inscrite comme étant menacée en vertu de la LEP en février 20101. L’élaboration du présent programme de rétablissement a été dirigée par Pêches et Océans Canada, Région du Pacifique, en collaboration avec l’Agence Parcs Canada, qui est un organisme compétent en ce qui concerne les individus de l’espèce qui sont présents dans les eaux fédérales qu’elle administre, en collaboration et en consultation avec un grand nombre de personnes, d’organismes et d’agences gouvernementales, comme on l’indique ci-après. Le programme de rétablissement respecte les exigences de la LEP pour ce qui est du contenu et du processus (articles 39-41).

La réussite du rétablissement de cette espèce dépendra de l’engagement et de la collaboration d’un grand nombre de parties qui participeront à la mise en œuvre des orientations formulées dans le présent programme de rétablissement et ne pourra reposer sur Pêches et Océans Canada, sur l’Agence Parcs Canada ou sur une autre instance uniquement. Le présent programme de rétablissement conseille les entités et les organismes qui peuvent participer ou qui souhaitent participer au rétablissement de l’espèce. Dans l’esprit de l’Accord national pour la protection des espèces en péril, le ministre des Pêches et des Océans et le ministre de l’Environnement, qui est responsable de l’Agence Parcs Canada, invitent les autorités responsables ainsi que tous les Canadiens à se joindre à Pêches et Océans Canada et à l’Agence Parcs Canada pour appuyer le présent programme et le mettre en œuvre au profit du pèlerin et de l’ensemble de la société canadienne. Pêches et Océans Canada et l’Agence Parcs Canada soutiendront dans la mesure du possible la mise en œuvre du présent programme, selon les ressources disponibles et compte tenu de leur responsabilité générale à l’égard de la conservation des espèces en péril.

Les buts, les objectifs et les approches de rétablissement présentés dans le présent programme sont fondés sur les meilleures connaissances actuelles et peuvent changer à la lumière de nouvelles observations. Le ministre des Pêches et des Océans et le ministre de l’Environnement, qui est responsable de l’Agence Parcs Canada, rendront compte des progrès réalisés d’ici cinq ans.

Un ou plusieurs plans d’action détaillant les mesures de rétablissement particulières à prendre pour assurer le rétablissement et la survie de l’espèce viendront compléter le présent programme de rétablissement. Le ministre des Pêches et des Océans et le ministre de l’Environnement, qui est responsable de l’Agence Parcs Canada, prendront les moyens de s’assurer que, dans la mesure du possible, les Canadiens intéressés ou touchés par ces mesures seront consultés.

1 Le pèlerin est présent à l’échelle mondiale dans les eaux tempérées des plateaux côtiers; il vit au Canada dans deux unités désignables isolées sur le plan géographique, à savoir l’Atlantique et le Pacifique. Le présent programme de rétablissement a été élaboré tout particulièrement pour la population de pèlerins du Pacifique (COSEPAC, 2007).