Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’adiante cheveux-de-Vénus au Canada - Mise à jour 2000

Les auteurs

David J. White détient un B.Sc. en biologie et travaille depuis plus de 25 ans à répertorier les zones naturelles ainsi qu’à évaluer la situation et l’importance des plantes rares. Il a effectué ses premiers relevés en 1972, dans le cadre du Programme biologique international. De 1973 à 1983, M. White a occupé le poste de technicien de recherche au Musée canadien de la nature. Durant cette période, il a été coauteur d’un certain nombre de publications sur les plantes rares, dont l’Atlas des plantes vasculaires rares de l’Ontario. Depuis 1984, il travaille à son propre compte à titre de consultant en sciences biologiques dans divers domaines, allant d’inventaires et d’évaluations des zones naturelles à des rapports sur les espèces envahissantes. M. White a déjà rédigé des rapports du COSEPAC sur la situation du ginseng à cinq folioles (Panax quinquefolius), de l’hydraste du Canada (Hydrastis canadensis) et de la bartonie paniculée (Bartonia paniculata).

George W. Douglas détient un doctorat en écologie végétale et étudie les plantes rares depuis plus de 15 ans. Il est l’auteur principal de l’ouvrage Les plantes vasculaires rares du Yukon (1981) ainsi qu’un des auteurs de The Rare Vascular Plants of British Columbia (1985). M. Douglas a également dirigé la rédaction du manuel The Vascular Plants of British Columbia (1989-1994). En 1991, il s’est joint au British Columbia Conservation Data Centre du Ministry of Environment de la Colombie-Britannique. Depuis, à titre de botaniste principal du programme, il est chargé de tenir un dossier et d’assurer un suivi sur les espèces rares de plantes vasculaires, bryophytes et lichens indigènes de la province. Au cours de la même période, M. Douglas a rédigé ou co-rédigé 15 rapports de situation du COSEPAC.