Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le méné à grande bouche au Canada – Mise à jour

Mise à jour
Rapport de situation du COSEPAC
sur le
méné à grande bouche
Notropis dorsalis
au Canada
2003

Information sur l'espèce

Taxinomie

Classe :

Actinoptérygiens

Ordre :

Cypriniformes

Famille :

Cyprinidés

Nom scientifique :

Notropis dorsalis (Agassiz)

Nom commun :

méné à grande bouche

Nom anglais :

Gilbert’s minnow, central bigmouth shiner, bigmouthed shiner


Description

Le méné à grande bouche (Notropis dorsalis) est un Cyprinidé des plaines qui atteint une longueur maximale de 75 mm (figure 1). Cette espèce se trouve en général dans les eaux peu profondes de ruisseaux et de petites rivières, mais elle peut parfois être présente dans de grandes rivières. Ce méné se nourrit principalement d’insectes aquatiques, mais des matières végétales, des boues de fond et des insectes terrestres peuvent également constituer une partie de son régime. Le méné à grande bouche a une silhouette élancée caractéristique, avec le ventre relativement plat et le dos plus arqué que les autres espèces apparentées du genre Notropis. Vus par en dessus, les yeux semblent orientés vers le haut parce que la pupille est décentrée vers le dos. Le corps est jaune-olive sur le dos et argenté sur les flancs et le ventre. Une bande longitudinale s’étend au milieu du dos, entourant la base de la nageoire dorsale.


Figure 1 : Spécimen frais de méné à grande bouche (Notropis dorsalis)

Figure 1 : Spécimen frais de méné à grande bouche (Notropis dorsalis)

Photographie reproduite avec la permission de Ken Stewart.

Au Manitoba, le méné à grande bouche, le méné paille, le méné pâle et le méné de rivière se ressemblent. Ken W. Stewart (Département de biologie, Université du Manitoba, Winnipeg) donne la description suivante pour l’identification des quatre espèces : collectivement, les quatre espèces se distinguent de tous les autres ménés du Manitoba par les caractéristiques suivantes : 1) absence d’une bande latérale foncée se prolongeant jusque sur la tête; 2) absence d’une tache noire à la base de la nageoire caudale ou de la nageoire dorsale; 3) origine de la nageoire dorsale située au-dessus de celle des nageoires pelviennes; 4) écailles latérales pas plus de deux fois plus hautes que longues. Le méné à grande bouche et le méné paille présentent tous deux de petites taches noires au-dessus et au-dessous de chaque pore de la ligne latérale. Le méné à grande bouche se distingue du méné paille et du méné pâle à son dos arqué et à son profil ventral plat; il possède en outre une rangée intérieure de dents pharyngiennes et la bande sombre médio-dorsale est d’une largeur uniforme devant la nageoire dorsale et est continue autour de la base de cette dernière. Le méné à grande bouche se différencie du méné de rivière par la présence d’une seule rangée interne de dents pharyngiennes des deux côtés au lieu de deux au moins d’un côté, par sa nageoire anale comptant habituellement sept rayons au lieu de huit et par les petites taches noires décrites ci-dessus le long de la ligne latérale (K.W. Stewart, comm. pers., 2003). Les ménés à grande bouche du Manitoba ont la nuque couverte d’écailles. Cette dernière caractéristique permet de les classer dans la sous-espèce N. d. dorsalis (K.W. Stewart, comm. pers., 2003).