Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'héliotin d'Aweme (Schinia avemensis) au Canada

Répartition

Aire de répartition mondiale

L’aire de répartition mondiale de l’héliotin d’Aweme s’étend depuis le parc provincial Spruce Woods, dans le sud-ouest du Manitoba, vers l’ouest jusque dans l’est de l’Alberta, et, vers le sud, jusque dans le sud du Colorado (É.-U.) (figure 2). La zone d’occurrence mondiale de l’espèce couvre au plus environ 340 600 km². On y trouve quatre populations disjointes, deux au Canada et deux au Colorado.

Aire de répartition canadienne

L’aire de répartition canadienne, tant actuelle qu’historique, s’étend depuis le sud-ouest du Manitoba jusque dans le sud-est de l’Alberta. La zone d’occurrence au Canada est d’environ 70 500 km². La zone d’occupation connue ne comprend que quatre petits secteurs de dunes actives ou de creux de déflation totalisant une superficie d’environ 1,5 km² (G. Anweiler, inédit; C. Schmidt, comm. pers., 2004). Il existe également ici et là dans l’ensemble de la zone d’occurrence de l’héliotin d’Aweme dans le sud-est de l’Alberta et le sud-ouest de la Saskatchewan un certain nombre de plus petits secteurs où pourrait vivre l’espèce. On estime à moins de 3-5 km² la superficie totale de ces milieux constituant un habitat de moindre qualité, du fait de leur fragmentation extrême et de leur petite taille individuelle.\

Figure 2. Endroits où des héliotins d’Aweme ont été capturés

Figure 2. Endroits où des héliotins d’Aweme ont été capturés.

Deux endroits où l’espèce a été observée en Saskatchewan et en Alberta sont distants d’environ 50 km, et ces deux endroits sont chacun distants d’environ 180 km du troisième endroit occupé par l’espèce en Alberta (lac Pakowki). La distance entre la population de l’Alberta et de la Saskatchewan et la population du Manitoba est d’environ 750 km.

Il y a d’abondantes formations dunaires dans le sud-ouest de la Saskatchewan (dunes de la région des lacs Bigstick et Crane, dunes Great [Great Sand Hills], dunes de Burstall [Burstall Sand Hills]) et dans le sud de l’Alberta (dunes Middle [Milddle Sand Hills], dunes d’Empress), lesquelles renferment des dunes actives et des creux de déflation (David, 1977; G. Anweiler, données inédites) qui abritent très probablement quelques autres colonies d’héliotin d’Aweme.

Les aires de répartition historique et actuelle de l’héliotin d’Aweme sont essentiellement identiques. La présence de l’espèce dans le sud de la Saskatchewan et de l’Alberta a été insoupçonnée jusqu’en 2004, mais un spécimen de musée jusqu’alors non identifié recueilli en 1939 à Medicine Hat, dans le sud-ouest de l’Alberta, a révélé que l’espèce était présente dans la région depuis de nombreuses années (C. Schmidt, comm. pers., 2004).

Toutes les populations canadiennes d’héliotin d’Aweme vivent dans l’aire écologique nationale des Prairies (COSEPAC, 2003). Le site du Manitoba se trouve dans l’écorégion de la prairie-parc à trembles dans un secteur humide à subhumide; les sites de la Saskatchewan et de l’Alberta se trouvent dans l’écorégion de la prairie mixte, plus aride (Wolfe, 1997; Padbury et Acton, 1991).