Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'uropappe de Lindley (Uropappus lindleyi) au Canada

Résumé technique

Uropappus lindleyi

Uropappe de Lindley – Lindley’s false silverpuffs

Répartition au Canada :

Colombie-Britannique

Données démographiques

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population).

De 3 à 4 mois

Tendance et dynamique de la population

Pourcentage observé d’une réduction du nombre total d’individus matures au cours des dix dernières générations.

Inconnu

Pourcentage prévu d’une réduction du nombre total d’individus matures au cours des dix prochaines années.

Inconnu

Pourcentage observé d’une réduction du nombre total d’individus matures au cours d’une période de dix ans, couvrant une période antérieure et ultérieure.

Inconnu

Est-ce que les causes du déclin sont clairement réversibles?

Inconnu

Est-ce que les causes du déclin sont parfaitement comprises?

En partie

Est-ce que les causes du déclin ont effectivement cessé?

Des menaces pèsent constamment sur la superficie et la qualité de l’habitat. Non

Tendance observée du nombre de populations.

Déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures?

Non

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations?

Non

Nombre d’individus matures dans chaque population

  • Île Ruxton : 800
  • Île North Pender : 20
  • Île Galiano : 1189
  • Île Saturna (1) : 22+
  • Île Saturna (2) : 28
  • Total : 2000

Information sur la répartition

Superficie estimée de la zone d’occurrence (km²) Fondée sur un polygone convexe :

150 km²

Tendance observée dans la zone d’occurrence. Perte historique :

Déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence?

Non

Superficie estimée de la zone d’occupation (km²).

La superficie réelle de l’habitat occupé est de 0,01 km², mais la zone d’occupation pour les 5 sites, selon un quadrilatère de 1  km sur 1 km, est de 5 km², ou de 20 km² au total selon un quadrilatère de 2 km sur 2 km: 20 km²

Tendance observée dans la zone d’occupation:

Déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation?

Non

La population totale est-elle très fragmentée?

Oui

Nombre d’emplacements actuels:

5

Tendance du nombre d’emplacements:

Déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements?

Non

Tendance observée en matière de qualité de l’habitat:

Déclin

Analyse quantitative

[0,00 % de probabilité de disparition du pays d’ici années]

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Destruction de l’habitat par l’aménagement immobilier sur les propriétés privées
  • Fragmentation de l’habitat
  • Envahissement par des espèces de plantes exotiques

Immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?

États-Unis : non en péril

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?Inconnu

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probablement

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Oui

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?

Non

Statut existant

COSEPAC : En voie de disparition, 2008

Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition

Code alphanumérique : B1ab(iii)+2ab(iii)

Justification de la désignation : Cette plante florifère annuelle de la Colombie-Britannique n’est présente qu’à cinq endroits dans les îles Gulf. L’espèce ne semble plus être présente sur l’île de Vancouver. Le nombre d’individus présents au Canada est extrêmement faible. L’espèce est également constamment menacée par la perte et la dégradation de l’habitat causées par des facteurs tels que la construction domiciliaire et la prolifération de plantes envahissantes.

Applicabilité des critères

  • Critère A (Déclin du nombre d’individus matures) : Sans objet; aucune donnée sur le déclin.
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Espèce en voie de disparition, B1ab(iii)+2ab(iii), la zone d’occurrence et la zone d’occupation étant inférieures aux limites maximales pour correspondre à la catégorie en voie de disparition; seulement 5 emplacements gravement fragmentés avec perte de superficie dans la zone d’occupation et d’individus matures en raison de la disparition récente du pays d’une population et des répercussions continues sur l’habitat présumées découlant de la prolifération de plantes envahissantes et de la construction.
  • Critère C (Petite population et déclin du nombre d’individus matures) : La taille démographie est inférieure à la limite maximale pour correspondre à la catégorie en voie de disparition et le déclin continu peut être présumé en raison de la prolifération d’espèces envahissantes et des pressions imposées par les travaux sur les terres, mais le régime démographique selon ce critère n’est pas satisfait.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Espèce menacée, D2; seulement 5 populations et une zone d’occupation maximale de 20 km².
  • Critère E (Analyse quantitative) : Aucune donnée.