Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'uropappe de Lindley (Uropappus lindleyi) au Canada

Biologie

Peu de recherches ont été menées sur l’Uropappus lindleyi, mais d’importantes études taxinomiques ont porté sur le genre Microseris au sens large, surtout aux États-Unis.

Cycle vital et reproduction 

L’U. lindleyi est une espèce annuelle qui fleurit de la mi-avril à la mi-mai en Colombie-Britannique. La production de graines a lieu de la mi-mai à juin. La floraison étant asynchrone, on observe souvent des boutons floraux sur des plantes en fleurs. La situation ne semble pas être le résultat de différentes conditions de microhabitat, puisqu’on a rencontré côte à côte des plantes au stade de la libération des graines et d’autres, au stade des boutons.

Herbivores 

On dispose de peu de renseignements au sujet du broutage de la plante par les animaux. Les rédacteurs du présent rapport n’ont observé pratiquement aucun broutage de l’U. lindleyi en 2004, mais Fairbarns (comm. pers., 2004) a relevé des plantes abondamment broutées par les cerfs.

Physiologie 

Tout comme les espèces annuelles de Microseris semblables poussant en climat plutôt chaud et sec, l’U. lindleyi présente certaines caractéristiques particulières : il est autogame (autopollinisation); la taille des fleurs et le nombre d’écailles du pappus sont réduits; la plante est acaule à subacaule (Chambers, 1955; Stebbins, 1972).

Dispersion

Les écailles du pappus, terminées par une soie, pourraient avoir tendance à se prendre dans les plumes des oiseaux, ce qui pourrait entraîner leur dispersion sur une grande distance. La plupart des graines, toutefois, sont plutôt dispersées localement par le vent et la gravité. Les écailles du pappus sont insérées à angle sur l’akène, de manière à former une couronne ouverte, ce qui permet probablement au vent de déplacer les akènes, légers, principalement sur de petites ou moyennes distances.

Relations interspécifiques

Aucune donnée sur les relations interspécifiques de l’U. lindleyi n’est disponible.

Adaptabilité 

Il existe peu de renseignements sur les réussites en matière de germination des graines et de multiplication artificielles. Toutefois, certains fournisseurs de semences de fleurs sauvages vendent les graines de l’espèce (Payne, 2004).