Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la bocaccio au Canada

Résumé du rapport de situation

Dans le présent rapport, tout le bocaccio de la Colombie-Britannique est considéré comme appartenant à une seule population ou UES, mais cette hypothèse reste à vérifier, et les données des États-Unis indiquent qu’il existe des différences génétiques entre la Californie et l’État de Washington. On connaît peu la biologie et la démographie du bocaccio de la Colombie-Britannique parce qu’il joue un rôle économique restreint dans le secteur de la pêche. Le bocaccio est capturé dans le cadre de la pêche au chalut effectuée près de l’accore de la plate-forme continentale, de l’Alaska jusqu’aux frontières de l’État de Washington. La pêche commerciale et la pêche sportive entraînent probablement la mort d’environ 81 000 individus par année, principalement attribuable à la pêche au chalut.

Le meilleur ensemble de données porte sur la côte ouest de l’île de Vancouver (relevé des États-Unis) et révèle qu’il s’est produit une diminution de plus de 90 p. 100 au cours des dix dernières années et de 95 p. 100 au cours des vingt dernières années (données allant jusqu’en 2001). Le bocaccio a également connu un déclin bien documenté dans les eaux américaines adjacentes, où les individus font peut-être partie de la même population. La situation de la population est incertaine dans le reste de la Colombie-Britannique en raison de l’absence d’un indice indépendant des pêches et des difficultés liées à l’interprétation des statistiques provenant de la pêche.