Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la bocaccio au Canada

Répartition

Répartition mondiale

Le bocaccio fréquente le secteur est de l’océan Pacifique, de la baie Stepovak (Alaska) à l’ouest de l’île Kodiak, jusqu’à Punta Blanca (Basse-Californie) au Mexique (Eschmeyer et al., 1983).


Répartition au Canada

Les prises de la pêche commerciale au chalut indiquent que le bocaccio est présent le long de toute la côte océanique du Pacifique au Canada (figure 3a, tableau 1). Les prises les plus fortes qui aient été signalées avaient été réalisées au nord-ouest de l’île de Vancouver et dans le Bassin Reine-Charlotte. Étant donné que la pêche commerciale du poisson de fond est la plupart du temps effectuée dans les eaux océaniques près de l’accore de la plate-forme continentale, on dispose de peu de données sur la répartition de l’espèce dans les bras de mer et les eaux précôtières de la Colombie-Britannique. Toutefois, on a signalé sa présence dans le détroit de Georgia, le détroit de Juan de Fuca, le détroit de la Reine-Charlotte, la baie Barkley et le détroit de Fitz Hugh (figure 4, tableau 2). Les figures de 3 à 5 indiquent que la plupart des prises de la pêche au chalut proviennent des traits effectués près de la rupture de pente de la plate-forme continentale ainsi qu’en bordure des cuvettes Sea Otter, Reed et Moresby dans le Bassin Reine-Charlotte. Comme dans le cas d’un grand nombre de sébastes d’eaux profondes, les plus fortes densités de prises sont enregistrées sur les fonds à relief rocheux marqué, près de l’accore de la plate-forme continentale. Les prises américaines sont traditionnellement réalisées au chalut dans les eaux de la Californie et de l’État de Washington tandis que de petites quantités proviennent de l’Alaska (tableau 3).


Tendances de la répartition

Il n’y a pas de nette tendance dans la répartition des prises de bocaccio au chalut dans les eaux océaniques depuis 1996 (figures figure6 et figure7). Nous présumons que cette espèce est présente dans cette aire de répartition depuis le développement de la pêche (tableau 1). Il est difficile d’établir des comparaisons à long terme sur le plan de la répartition faute de données géospatiales satisfaisantes avant 1991 (se reporter à Rutherford, 1999) et de données sur la composition spécifique des sébastes avant 1967 (Tagart et Kimura, 1982).

On ne dispose pas de données détaillées sur les prises de sébastes par les Premières nations. Cependant, selon un porte-parole des Premières nations, le bocaccio a toujours fait partie des pêches autochtones sur la côte ouest de l’île de Vancouver (A. Amos, communication personnelle, annexe 1). Les résultats de l’examen des dépotoirs ne sont pas concluants parce qu’il est difficile de déterminer à quelles espèces appartiennent les restes de sébastes découverts.

Aucun débarquement de bocaccio n’a été signalé sur les bordereaux d’achat ou lors de la vérification à quai des prises de la pêche au chalut dans le détroit de Georgia depuis 1983 (zones secondaires de 13 à 18, et 28 et 29) (tableau 2, figure 3b). Toutefois, la rétention du sébaste est maintenant interdite et aucun observateur n’est présent lors des sorties. On a décelé la présence du bocaccio lors des relevés visant la crevette effectués récemment dans le détroit de Georgia (figure 4). Un pêcheur au chalut a mentionné qu’au cours des vingt dernières années, il a capturé de huit à dix bocaccios dans la partie inférieure du détroit de Georgia (zones secondaires de 17 à 19) et que, les dernières années, il a capturé deux adultes dans la zone secondaire 18. Il a également indiqué que le bocaccio est répandu dans le détroit de Juan de Fuca (zone secondaire 20) (T. McDermid, communication personnelle, annexe 1).


Figure 3  a) : Carte des eaux côtières de la Colombie-Britannique indiquant la répartition géographique de tous les traits de chalut ayant entraîné la capture d’un ou de plusieurs bocaccios (de janvier 1996 à juin 2001)

Figure 3  a) : Carte des eaux côtières de la Colombie-Britannique indiquant la répartition géographique de tous les traits de chalut ayant entraîné la capture d’un ou de plusieurs bocaccios (de janvier 1996 à juin 2001).

La carte montre également les limites des zones principales utilisées par la Gestion des pêches du MPO.


Figure 3  b) : Limites des zones secondaires dans le détroit de Georgia utilisées par la Gestion des pêches du MPO

Figure 3  b) : Limites des zones secondaires dans le détroit de Georgia utilisées par la Gestion des pêches du Ministère des Pêches et des Océans.

 

Tableau 1 : Prises commerciales totales (t) de bocaccio par zone principale
Année4B3C3D5A5B5C5D5EInconnueTotal
19660000004,51004,5
19670051,9689,1319,840000160,9
196800,0834,1619,0348,610000101,9
196902,2787,25247,79477,280000814,6
1970078,69129,4355,2741,9800,6300306,0
1971012,1119,8936,45103,630000172,1
197209,2663,0011,21130,3109,0200222,8
1973024,1874,07170,47475,2002,3700746,3
197408,5330,02205,06464,090000707,7
1975017,2020,07253,39211,5102,0300504,2
1976048,17161,98186,9882,780,0514,8400494,8
1977029,4320,8847,69216,980,2359,461,370376,0
19780,068,3619,6789,3061,837,8947,8214,390249,3
19790,2917,0267,0586,50179,5867,6556,653,750478,5
19800,073,0311,6327,0393,3823,5718,300,460177,5
19810,083,567,4713,9444,923,4315,710,59089,7
198201,569,7826,8052,331,877,790,520100,7
19831,529,3036,7428,7665,004,613,110,090149,1
1984014,9050,0842,5235,8716,329,5600169,3
1985035,46128,1885,2574,5475,417,440,330406,6
19860,4381,4822,90157,00194,7825,9910,847,250500,7
1987033,19172,73171,21246,3857,7722,955,390709,6
19880293,29301,18233,82392,2635,9218,2948,1501 322,9
19890,01103,61232,13162,49176,5043,2922,5744,030784,6
1990083,39186,19256,94378,5095,6130,341,4801 032,5
19910,1178,63242,86304,24367,8445,7515,888,1701 063,5
19920,25152,28208,93258,46196,9650,9672,9811,810952,6
19930,75133,99323,85250,06239,4949,2789,7142,3401 129,5
19940,29103,64176,99118,78111,3146,7441,198,770607,7
19950,2057,43112,84147,1793,0863,9327,977,7129,24539,6
19960,0842,8058,1951,6162,8818,7617,498,5236,64297,0
19970,0121,1442,4972,3153,9611,5817,485,5314,81239,3
1998032,0557,8874,0955,4210,5415,675,7414,47265,9
1999030,8466,7953,7446,2111,566,693,7317,55237,1
2000024,6866,0348,22109,816,666,906,3125,99294,6

Comprend les rejets de la pêche au chalut, mais on ne connaît pas les rejets de la pêche à la canne ni les prises des pêches autochtones et sportives.

Les ligneurs commerciaux de saumon ont mentionné qu’ils avaient capturé des bocaccios dans le détroit de Georgia au cours des années 1970 (zone secondaire 17), mais qu’ils ne se rappelaient pas en avoir capturé dans la même zone au cours des années 1990 (R.N. Best et R.A. Best, communication personnelle, annexe 1). Des preuves qualitatives indiquent que les prises de bocaccio étaient plus courantes dans les pêches sportives dans le détroit de Georgia et dans la baie Howe (zone secondaire 28) au cours des années 1940 à 1960 (Pierrepont, 2001) (R. North, communication personnelle, annexe 1). Néanmoins, on continue de capturer le bocaccio dans la pêche sportive dans la zone secondaire 17 (T.G. Brown, communication personnelle, annexe 1) (figure 3b).


Figure 4 : Carte indiquant la présence du bocaccio dans des *traits de chalut de recherche visant la crevette effectués de 1973 à 2001

Figure 4 : Carte indiquant la présence du bocaccio dans des *traits de chalut de recherche visant la crevette effectués de 1973 à 2001.

L’année de capture est indiquée pour les observations réalisées dans les eaux fermées (* le point marqué « 1997 » dans la baie Barkley a été enregistré dans une pêche commerciale de la crevette au chalut avec observateur).

 

Tableau 2 : Débarquements et rejets (t) de la pêche commerciale du bocaccio par zone secondaire dans le détroit de Georgia (zone principale 4B)
Année121416171920Total
1978     0,060,06
1979   0,29  0,29
1980  0,01  0,050,06
1981    0,08 0,08
1982      0
19831,520,01    1,53
1984      0
1985      0
1986     0,430,43
1987      0
1988      0
19890,01     0,01
1990      0
1991     0,110,11
19920,03    0,220,25
19930,30    0,450,75
19940,17    0,120,29
19950,16    0,030,19
19960,06    0,020,08
1997     0,010,01

Voir la figure 3 pour la carte des zones secondaires. Les prises des pêches autochtones et sportives ne sont pas incluses.


Figure 5 : Carte des eaux côtières de la Colombie-Britannique montrant la plate-forme continentale, l’accore et l’emplacement des principales cuvettes

Figure 5 : Carte des eaux côtières de la Colombie-Britannique montrant la plate‑forme continentale, l’accore et l’emplacement des principales cuvettes.

Les zones chalutées sont indiquées en rouge. L’intensité de la couleur varie proportionnellement au nombre de traits réalisés dans chaque parcelle de 1 km2.

 

Tableau 3 : Débarquements (t) de bocaccio dans les eaux américaines (zone relevant de la CIPPN*)
AnnéeAlaskaVancouver-É.-U.
(N. Wash.) 
Columbia
(S. Wash.-
N. Ore.)
Eureka
(S. Ore.-
N. Cal.)
Monterey
(Cen. Cal.)
Conception
(S. Cal.)
InconnueTotal
1967 4,1     4,1
1968 19,1     19,1
1969 6,2     6,2
1970 1,2     1,2
1971 11,5     11,5
1972 3,8     3,8
1973       0
1974 0,5     0,5
1975      0 
1976 2,8     2,8
1977 14,9     14,9
1978 1,79,5   11,3 
1979 27,527,1   54,6 
1980       nd
1981 39,0644,1322,02 716,71 222,42,64 946,8
1982 31,8634,8643,82 933,61 503,71,55 749,2
1983 157,5763,5468,63 421,01 154,32,65 967,5
1984 147,1251,8238,63 143,7647,62,84 431,6
1985 128,7478,6261,11 274,6441,60,82 585,4
1986 81,9273,1124,71 267,7634,52,52 384,4
1987 116,5242,6132,01 497,3665,17,92 661,4
1988 99,5189,4119,91 449,1425,52,22 285,6
1989 283,9217,3135,11 781,8587,32,53 007,9
1990 304,7143,6171,91 441,3670,61,42 733,5
19911,3355,125,648,6878,9386,12,11 697,7
19921,4215,9143,263,0753,6722,66,31 906,0
19931,0139,8144,9120,5666,3643,3 1 715,8
19943,052,7105,155,8444,2526,2 1 187,0
19953,051,495,761,1424,7246,6 882,5
19965,935,883,539,2280,1162,0 606,5
19973,756,967,011,1250,159,9 448,7
19986,247,790,315,594,038,8 292,5
1999nd10,625,730,674,412,9 154,2
2000nd2,00,32,519,54,8 29,1

nd = non disponible
*CIPPN = Commission internationale des pêcheries du Pacifique Nord


Figure 6 : Cartes des eaux de la Colombie-Britannique illustrant la répartition géographique des prises de bocaccio réalisées au chalut de fond, par année de pêche depuis 1996 (les données de 2001 sont incomplètes)


Figure 6 : Cartes des eaux de la Colombie-Britannique illustrant la répartition géographique des prises de bocaccio réalisées au chalut de fond, par année de pêche depuis 1996 (les données de 2001 sont incomplètes).



Figure 7 : Cartes des eaux de la Colombie-Britannique illustrant la répartition géographique des prises de bocaccio réalisées au chalut pélagique, par année de pêche depuis 1996 (les données de 2001 sont incomplètes)


Figure 7 : Cartes des eaux de la Colombie-Britannique illustrant la répartition géographique des prises de bocaccio réalisées au chalut pélagique, par année de pêche depuis 1996 (les données de 2001 sont incomplètes).