Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le saumon sockeye (saumon rouge) (Oncorhynchus nerka) (population Sakinaw) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations

Le saumon rouge du lac Sakinaw ne jouit pas de la protection que lui procurerait le fait de se trouver dans un parc ou une zone de protection marine. Les mesures de protection existantes pour cette population sont similaires à celles qui s’appliquent au saumon coho du Fraser intérieur, résumées antérieurement par Irvine (2002). Ainsi, à l’échelle internationale, le Canada a signé la Convention sur la diversité biologique en vertu de laquelle les gouvernements sont tenus d’élaborer des lois et des politiques pour la protection des écosystèmes et des habitats et le maintien de populations viables pour les diverses espèces. Au Canada, la Loi sur les océans confère au MPO la responsabilité de gérer les ressources marines du Canada de façon à préserver la diversité biologique et les habitats naturels. En vertu de la Loi sur les pêches du gouvernement fédéral, il y a longtemps que tout projet de modification de l’habitat doit être autorisé par le MPO. Par ailleurs, en Colombie-Britannique, le gouvernement provincial et les administrations municipales réglementent aussi de nombreuses activités d’utilisation des terres et de l’eau pouvant avoir une incidence sur les populations de poissons. Par exemple, la Water Act provinciale régit l’allocation de l’eau et des permis d’utilisation de l’eau et réglemente les travaux effectués dans les cours d’eau.

En 1998, le MPO a publié Une nouvelle orientation pour les pêches du saumon du Pacifique au Canada (MPO, 1998). Les deux premiers principes de cette politique affirment que la conservation des stocks de saumon du Pacifique est l’objectif premier du MPO et doit avoir la priorité sur les autres objectifs dans la gestion de la ressource, et que le principe de précaution doit continuer d’être appliqué dans la gestion des pêches. Ce document a suscité l’élaboration de la Politique concernant le saumon sauvage (document de discussion; MPO, 2000), qui vise à promouvoir la viabilité à long terme des populations de saumon du Pacifique et à conserver leur habitat naturel. Ce document est encore à l’étape d’une révision visant à y intégrer les résultats de la consultation publique et il devrait être terminé en 2003. La réduction de l’effort de pêche visant les stocks mélangés dans le détroit de Johnstone depuis 1997 est l’une des conséquences de l’accent placé par le MPO sur la conservation, conformément à la nouvelle orientation. Le MPO s’est également engagé à élaborer un plan de rétablissement afin de coordonner les activités de restauration en consultation avec les intervenants et le Fonds de dotation pour le saumon du Pacifique.

NatureServe (http://www.natureserve.org/explorer/servlet/natureserve?int=Species) considère le saumon rouge comme non en danger à l’échelle de l’espèce (secure) (G5), mais comme en danger critique d’extinction (critically imperiled) dans l’Idaho (S1), en danger (imperiled) dans l’État de Washington (S2), apparemment non en danger (apparently secure) (S4) en Oregon, et non en danger (secure) en Alaska (S5); sa situation est en cours d’évaluation (under review) en Californie et en Colombie-Britannique.