Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Saumon sockeye (saumon rouge) (Oncorhynchus nerka)

Répartition

Le saumon rouge du lac Sakinaw se reproduit uniquement dans ce lac de la péninsule Sechelt, située dans le détroit de Géorgie (Colombie-Britannique), et peut donc être considéré comme endémique au Canada. Cependant, il partage avec de nombreuses autres populations de saumons rouges ses corridors de migration en mer et ses aires d’alimentation dans le Pacifique Nord. Nous donnons ci-dessous un aperçu de la répartition du saumon rouge à l’échelle de l’espèce ainsi que des tendances de sa répartition.


Répartition mondiale

En général, le saumon rouge est une espèce anadrome répandue naturellement dans tout le Pacifique Nord et les rivières accessibles au nord du 40e parallèle. En Amérique du Nord, son aire de répartition naturelle s’étend depuis le fleuve Columbia (Oregon, État de Washington et Idaho) jusqu’à la baie de Kotzebue, en passant par la Colombie-Britannique, le Yukon et le sud-est et l’ouest de l’Alaska (figure 3); en Asie, il est répandu depuis les îles Kouriles méridionales et les îles Komandorskie jusqu’au littoral Nord-Ouest de la mer d’Okhotsk, au Kamtchatka et vers le nord jusqu’à la rivière Anadyr (Foerster, 1968; Burgner, 1991). L’abondance globale et la densité géographique des populations sont le plus élevées au Kamtchatka, dans l’Ouest de l’Alaska et en Colombie-Britannique.


Figure 3 : Répartition naturelle du saumon rouge et du kokani en Amérique du Nord (zone surlignée, d’après Wood, 1995)

Figure 3 : Répartition naturelle du saumon rouge et du kokani en Amérique du Nord (zone surlignée, d’après Wood, 1995). Le carré délimité par un trait gras indique la zone correspondant à la figure 7.

Le carré délimité par un trait gras indique la zone correspondant à la figure 7.

 En général, les effectifs du saumon rouge anadrome ont diminué dans les parties méridionales de son aire de répartition (Ricker, 1982; Gresh et al., 2000). On ne le trouve plus à l’état sauvage dans l’île d’Hokkaido et en Californie, bien que ces endroits abritent encore certaines populations de kokanis (non anadromes). Des barrages empêchent maintenant les montaisons de saumons anadromes vers de grands secteurs du bassin du fleuve Columbia et d’autres petits bassins hydrographiques situés dans les États américains contigus ainsi qu’en Colombie-Britannique. Plusieurs documents de synthèse (Konkel et McIntyre, 1987; Nehlsen et al., 1991; Wilderness Society, 1993; Botkin et al., 1995; Slaney et al., 1996) laissent croire que de nombreuses populations locales de saumons rouges sont disparues au Washington et en Oregon, et que plusieurs autres sont en déclin.


Répartition canadienne

Au Canada, le saumon rouge anadrome est présent dans beaucoup de cours d’eau accessibles par l’océan Pacifique, depuis le fleuve Fraser à la rivière Alsek, ainsi que dans le cours supérieur du fleuve Columbia (Okanagan). On l’a également signalé à l’occasion dans l’océan Arctique et le fleuve MacKenzie (D. Chiperzak, MPO, données inédites). Des populations non anadromes (kokanis) sont répandues dans les bassins hydrographiques de la côte du Pacifique, en particulier dans le fleuve Fraser et les lacs côtiers qui sont devenus inaccessibles au saumon rouge anadrome à la suite d’un relèvement isostatique consécutif à la déglaciation. On sait aussi que des kokanis sont présents à quelques endroits du bassin de drainage de l’Arctique adjacents au bassin du Fraser (rivière Liard et rivière de la Paix, C.J. Foote, Malaspina University College, comm. pers.).