Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Plan de gestion de l’otarie de Steller (Eumetopias jubatus) au Canada

Préface

L’otarie de Steller est un mammifère marin qui relève de la compétence du gouvernement fédéral. Le ministre des Pêches et des Océans est un « ministre compétent » en matière d’espèces aquatiques en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Puisque les otaries de Steller vivent dans la réserve de parc national et le site du patrimoine haïda Gwaii Haanas, ainsi que dans la réserve de parc national Pacific Rim et dans la réserve de parc national des Îles-Gulf, qui sont administrées par l’Agence Parcs Canada, le ministre de l’Environnement est également un « ministre compétent » en vertu de la LEP pour les individus de l’espèce présents sur les terres et dans les eaux dont la gestion relève de Parcs Canada. La LEP (articles 65 et 66) stipule que les ministres compétents doivent préparer des plans de gestion pour les espèces inscrites comme étant préoccupantes, en collaboration et en consultation avec les parties intéressées et touchées. L’otarie de Steller a été inscrite en tant qu’espèce préoccupante en vertu de la LEP en juillet 2005. Pêches et Océans Canada, Région du Pacifique, a dirigé l’élaboration du présent plan de gestion, en collaboration et en consultation avec un grand nombre de personnes, d’organisations et d’organismes gouvernementaux, y compris l’Agence Parcs Canada (annexe III).

La réussite de la conservation de cette espèce dépendra de l’engagement et de la collaboration d’un grand nombre de parties qui participeront à la mise en œuvre des orientations formulées dans le présent plan et ne pourra reposer sur Pêches et Océans Canada, sur l’Agence Parcs Canada ou sur une autre instance seulement. Le présent plan vise à guider les administrations et les organismes qui participent ou qui souhaitent participer aux activités de conservation de l’espèce. Dans l’esprit de l’Accord national pour la protection des espèces en péril, le ministre des Pêches et des Océans et le ministre de l’Environnement invitent toutes les entités responsables ainsi que tous les Canadiens à se joindre à Pêches et Océans Canada et à l’Agence Parcs Canada pour appuyer le présent plan et le mettre en œuvre au profit de l’otarie de Steller et de l’ensemble de la société canadienne. Les ministres compétents rendront compte des progrès réalisés d’ici cinq ans.