Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Plan de gestion de l’otarie de Steller (Eumetopias jubatus) au Canada

Annexe III : Collaboration et consultation

L’otarie de Steller du l’est du Pacifique est inscrite en tant qu’« espèce préoccupante » à l’annexe I de la Loi sur les espèces en péril (LEP). En tant qu’espèce aquatique, l’otarie de Steller relève de la compétence du gouvernement fédéral et est gérée par Pêches et Océans Canada (MPO), 200 -- 401, rue Burrard, Vancouver, Colombie-Britannique, V6C 3S4.

Le MPO a constitué un petit groupe de travail interne composé d’experts techniques provenant du domaine des sciences et de la gestion afin d’élaborer une première ébauche du présent plan de gestion. Un atelier technique sur la planification de la gestion de l’otarie de Steller a eu lieu en novembre 2007 et a servi de tribune où l’on a partagé des connaissances et de l’expertise sur les otaries de Steller, population de l’est du Pacifique, afin de soutenir l’élaboration du plan. Un groupe d’experts scientifiques et techniques, comprenant notamment des chercheurs indépendants, des organismes non gouvernementaux voués à l’environnement et d’autres membres des gouvernements fédéraux et provinciaux du Canada et des États-Unis ont participé à l’atelier. On a également envoyé une lettre d’invitation à l’ensemble des Premières nations côtières pour solliciter leur participation à l’atelier. Cet atelier a été très utile au groupe de travail interne du MPO pour la rédaction du Plan de gestion de l’otarie de Steller au Canada. Comme la population visée par le présent plan de gestion fréquente les eaux canadiennes et américaines, on a tenté d’obtenir une participation et une collaboration bilatérales gouvernementales et non gouvernementales.

Une version provisoire du plan de gestion a été publiée sur le site Web du MPO, Région du Pacifique, pendant une période de 30 jours (du 7 avril au 12 mai 2008) au cours de laquelle le public a pu la commenter; en outre, on a fait des envois postaux ainsi que des suivis par courriel à toutes les Premières nations vivant sur la côte afin de solliciter leur avis. Les consultations ont été faites en ligne et comprenaient une version initiale du plan de gestion, un guide de discussion et un formulaire de rétroaction en ligne. En outre, un message annonçant l’élaboration du plan de gestion a été envoyé à un serveur de liste (MARMAM) spécialisé dans les mammifères marins et assurant une vaste diffusion locale et internationale auprès de spécialistes des mammifères marins et de parties intéressées ainsi qu’à une liste de diffusion de personnes ressources en lien avec les baleines qui avait été fournie au MPO ces dernières années par des groupes environnementaux, des organisations non gouvernementales, des agences gouvernementales et le secteur de l’écotourisme.

Des commentaires relatifs au plan de gestion ont été reçus de huit sources indépendantes et de deux agences gouvernementales, à savoir Environnement Canada et le gouvernement de la C.-B. Les processus utilisés pour la coordination et la consultation entre les gouvernements fédéral et provinciaux concernant la gestion et la protection des espèces en péril sont exposés dans l’Accord Canada-C.-B. sur les espèces en péril (2005). Ressources naturelles Canada, le ministère de la Défense nationale, l’Agence Parcs Canada et Transports Canada n’ont pas commenté le document provisoire. L’Agence Parcs Canada a contribué à l’élaboration du plan de gestion en participant aux ateliers techniques et dans le cadre de ses fonctions de représentant, en tant qu’agence compétente en vertu de la LEP. Il n’était donc pas utile qu’elle prenne part au mécanisme de consultation publique. Par ailleurs, aucune rétroaction n’a été reçue à la suite des envois postaux destinés aux Premières nations.
Les commentaires formulés par le public, les agences gouvernementales et les scientifiques ont été examinés avec soin et pris en considération dans la production de la version finale du plan de gestion. Aucun examen par des pairs du document n’a été considéré nécessaire du fait que des experts en la matière ont participé à l’atelier technique sur la planification de la gestion de l’otarie de Steller et ont eu l’occasion de formuler leurs commentaires dans le cadre de la consultation publique.

Équipe technique de Pêches et Océans Canada

Paul Cottrell
Pêches et Océans Canada
Marilyn Joyce
Pêches et Océans Canada
Peter Olesiuk
Pêches et Océans Canada
John Ford
Pêches et Océans Canada
Graeme Ellis
Pêches et Océans Canada
Jake Schweigert
Pêches et Océans Canada
Peter Ross
Pêches et Océans Canada
Larry Paike
Pêches et Océans Canada
Tatiana Lee
Pêches et Océans Canada
Joy Hillier
Pêches et Océans Canada
Jeff Grout
Pêches et Océans Canada
Linda Nichol
Pêches et Océans Canada
Robin Abernethy
Pêches et Océans Canada

 

Participants à l’atelier technique sur la planification de la gestion de l’otarie de Steller

Alana Phillips
Vancouver Aquarium Marine Science Centre, B.C. Cetacean Sightings Network
Andrew Trites
Université de la Colombie-Britannique
Annely Greene
Pêches et Océans Canada, Gestion des pêches
Brent Norberg
National Oceanic and Atmospheric Administration
Brian Fadely
National Oceanic and Atmospheric Administration
Courtney Druce
Pêches et Océans Canada, Gestion des pêches
Dave Rosen
Université de la Colombie-Britannique, Marine Mammal Research Unit
Dominic Tollit
Université de la Colombie-Britannique
Doug Bifford
Gouvernement de la Colombie-Britannique
Graeme Ellis
Pêches et Océans Canada – Région du Pacifique, Sciences
Jake Schweigert
Pêches et Océans Canada – Région du Pacifique, Sciences
John Ford
Pêches et Océans Canada – Région du Pacifique, Sciences
Joy Hillier
Pêches et Océans Canada – Région du Pacifique, Habitat
Kaja Brix
National Oceanic and Atmospheric Administration, Juneau AK
Kim Raum-Suryan
Alaska Department of Fish and Game et Université d’État de l’Oregon
Larry Paike
Pêches et Océans Canada, Conservation et protection
Louvi Nurse
Pêches et Océans Canada, Direction générale des traités et des politiques autochtones
Marilyn Joyce
Pêches et Océans Canada, Gestion des pêches
Marty Haulena
Vancouver Aquarium Marine Sciences Centre
Norm Sloan
Agence Parcs Canada, Haïda Gwaii
Pat Gearin
National Oceanic and Atmospheric Administration
Peter Ross
Pêches et Océans Canada – Région du Pacifique, Sciences
Robin Abernethy
Pêches et Océans Canada – Région du Pacifique, Sciences
Robin Brown
Oregon Department of Fish and Wildlife
Tatiana Lee
Pêches et Océans Canada – Région du Pacifique
Wendy Szaniszlo
Agence Parcs Canada