Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le lichen cryptique ( Nephroma occultum) au Canada – Mise à jour

Répartition

Aire de répartition mondiale

Le Nephroma occultum est une espèce endémique à l’ouest de l’Amérique du Nord présente en Alaska, en Colombie-Britannique, dans l’État de Washington et en Oregon. La population comme la plus septentrionale se trouve au mille 9 de la Richardson Highway, en Alaska (64° 47’ N 147° 22’ O), la population la plus méridionale près de Roseburg, en Oregon (43° 27’ N 122° 54’ O), la population la plus occidentale près de Seward sur la péninsule Kenai, en Alaska (60° 33’ N 151° 16’ O), et la population la plus orientale près de la rivière Duncan, en Colombie-Britannique (50° 42’ N 117° 06’ O).

En 1994, la présence du Nephroma occultum était relevée sur cinq emplacements en Oregon, deux dans l’État de Washington et 21 en Colombie-Britannique (Goward, 1995a). La même année, le N. occultum a été ajouté à une liste proposée d’espèces nécessitant une surveillance et une gestion dans les forêts fédérales de l’État de Washington et de l’Oregon (FEMAT, 1993; USDA et USDI, 1994; idem, 2003). Ces mesures ont mené à la découverte de nombreux autres emplacements et, aujourd’hui, on compte 182 emplacements documentés en Oregon et huit dans l’État de Washington. Par ailleurs, en Colombie-Britannique, où l’exploitation forestière n’est pas assortie d’une obligation d’inventorier les lichens, 24 nouvelles populations ont été enregistrées depuis 1994. Il est probable que d’autres populations seront découvertes en Colombie-Britannique au fur et à mesure que de nouveaux relevés des lichens dans les habitats appropriés seront réalisés à l’occasion. En Alaska, six populations ont été enregistrées, toutes au cours des 10 dernières années (Geiser et al., 1994; Zavarzin et Timdal, 2004; S. Sharnoff, comm. pers., 2005; C. Derr, comm. pers., 2005; K. Dillman, comm. pers., 2005). En date de 2004, on comptait au total environ 241 populations documentées du Nephroma occultum à l’échelle mondiale.

La figure 4 illustre la répartition mondiale du Nephroma occultum. Bien que la plupart des emplacements (y compris l’emplacement type) se trouvent en Oregon, plus de 50 p. 100 de l’aire de répartition se trouve au Canada. NatureServe (2005) suggère que le centre de l’aire de répartition de l’espèce est situé en Oregon; cependant, la figure 4 illustre clairement que l’Oregon constitue la limite méridionale de l’aire de répartition (voir également l’annexe 1).

Figure 4. Aire de répartition mondiale du Nephroma occultum

Figure 4. Aire de répartition mondiale du Nephroma occultum.

Aire de répartition canadienne

Au Canada, le Nephroma occultum est confiné à la province de la Colombie-Britannique, où il a été relevé en 45 emplacements. La répartition de ce lichen peut être représentée par deux zones orientées sur un axe partant du nord-ouest et allant vers le sud-est (cette orientation est la caractéristique géographique dominante de la Colombie-Britannique et reflète le développement tectonique des chaînes de montagnes de l’ouest, qui influence le climat régional; figure 5). La plus grande zone est délimitée par les vallées intermontagnardes de la chaîne côtière et de la chaîne des Cascades, depuis la rivière Taku (58° 40’ N ) jusqu’à la frontière internationale près de Chilliwack (49° 03’ N). Cette zone est disjointe au nord du 56e parallèle nord et les collections sont rares ou absentes là où l’absence de routes limite l’accès, ce qui est le cas de la plupart de cette région accidentée. Des populations disjointes sont également présentes le long d’une zone intérieure qui coïncide avec les monts Columbia. La chaîne de montagnes intérieure se trouve entièrement en Colombie-Britannique et s’étend depuis le cours supérieur du fleuve Fraser (53° 43’ N) au nord jusqu’à la rivière Duncan (50° 42’ N) au sud.

Dans la plupart de son aire de répartition canadienne, le Nephroma occultum est principalement confiné aux peuplements forestiers anciens dans des régions intermontagnardes très humides à faible altitude. Le N. occultum est capable de coloniser des peuplements forestiers plus jeunes dont le macroclimat est suffisamment humide et qui sont situés à proximité de populations sources. En postulant la présence d’habitats appropriés, on peut s’attendre à ce que le N. occultum soit présent dans l’ensemble du territoire représenté par la zone ombragée à la figure 4.

Figure 5. Aire de répartition du Nephroma occultum au Canada et en Alaska

Figure 5. Aire de répartition du Nephroma occultum au Canada et en Alaska.