Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le lichen cryptique ( Nephroma occultum) au Canada – Mise à jour

Facteurs limitatifs et menaces

Le Nephroma occultum est limité par sa faible capacité de dispersion et par la disponibilité d’habitats convenables, notamment les peuplements forestiers anciens et humides de thuyas et de pruches. Ces forêts ont progressivement régressé avec l’expansion de l’exploitation forestière. Celle-ci est à l’origine de deux disparitions documentées, et il est fort probable qu’elle soit responsable de beaucoup d’autres; elle représente une menace sérieuse pour l’espèce. On prévoit que les infestations d’arpenteuses de la pruche et les incendies sont des menaces qui prendront de l’importance tant en gravité qu’en fréquence avec la hausse des températures annuelles moyennes due au réchauffement planétaire. Ce dernier pourrait également accroître la prévalence des sécheresses estivales, qui sont un facteur limitatif important de l’habitat. Les effets cumulatifs de l’exploitation, des changements climatiques, des infestations d’insectes et des incendies devraient avoir des impacts négatifs sur les vestiges d’habitat du N. occultum.

L’élaboration d’une politique provinciale de gestion des peuplements anciens (Old Growth Management Policy), qui prévoit des objectifs de gestion à l’échelle du paysage des aires de gestion des peuplements anciens (Old Growth Management Areas : OMGA), pourrait faciliter la conservation des lichens rares sur des terres provinciales non protégées (Ministry of Forests de la Colombie-Britannique, 1995). Un inconvénient important de cette politique est que les OGMA sont souvent « recrutées » à partir de forêts qui ont déjà été récoltées auparavant. Les OGMA récoltées sont des refuges inefficaces pour les lichens à dispersion limitée comme le Nephroma occultum. Même si cette politique de gestion reconnaît peut-être l’importance des peuplements anciens, son efficacité pour leur conservation est douteuse, du moins dans le cas de lichens, car elle ne fait aucune différence entre les peuplements anciens vierges et les peuplements anciens issus du recrutement dans des zones exploitées.