Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Loup atlantique Anarhichas lupus au Canada - 2012

Protection, statuts et classements

Statuts et protection juridiques

Le premier statut attribué au loup atlantique par le COSEPAC a été celui d’espèce préoccupante en novembre 2000, statut qui lui a été réattribué en 2012. L’espèce est inscrite à la liste de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du Canada. Son habitat peut aussi bénéficier d’une certaine protection en vertu de la Loi sur les pêches du Canada, étant donné qu’elle fait l’objet d’une petite pêche dirigée, mais l’ampleur de cette protection n’est pas bien établie.

Le statut d’espèce préoccupante du loup atlantique fait que les interdictions prévues par la Loi sur les espèces en péril ne s’appliquent pas à ce poisson. Cependant, dans le plan de gestion visant le loup atlantique (Kulka et al., 2007a), il est recommandé que soient mis en œuvre des protocoles de remise à l’eau des prises vivantes et de signalement de ces prises dans les registres des pêches. La mise en œuvre de cette recommandation demeure à la discrétion de Pêches et Océans Canada. La Loi sur les pêches du Canada ne renferme aucune disposition spécifique concernant la protection de l’espèce et ne précise aucune limite concernant ses captures. Les dispositions visant à protéger d’autres espèces qui sont ciblées dans les pêches où des loups atlantiques sont accessoirement capturés peuvent fournir une certaine protection à l’espèce.

Le loup atlantique figure sur la liste des espèces susceptibles d’être désignées comme menacées ou vulnérables aux termes de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables du Québec (L.R.Q., c. E-12.01). Ce statut ne confère aucune protection effective. En 2008, le National Marine Fisheries Service (NMFS) des États-Unis a reçu une pétition demandant de faire figurer le loup atlantique sur la liste de l’Endangered Species Act. Un rapport sur la situation de l’espèce a alors été préparé, et le NMFS a rejeté la proposition (novembre 2009) (US Federal Register, 2009). Le loup atlantique ne figure pas dans les annexes de la CITES.

Statuts et classements non juridiques

Le loup atlantique n’a pas été classé aux échelles mondiale et canadienne par NatureServe, et il a été classé entre « vulnérable » et « apparemment non à risque » (S3S4) par le gouvernement du Québec. Il n’a pas été évalué par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Protection et propriété de l’habitat

Dans la partie canadienne du nord-ouest de l’Atlantique, il y a cinq petites aires marines protégées, ainsi que quelques autres zones où le chalutage est interdit. Cependant, la superficie protégée pour le loup atlantique est très petite eu égard à la vaste aire de répartition de l’espèce et à ses besoins en matière d’habitat. Les effets de cette protection sur les loups atlantiques qui vivent dans ces secteurs sont inconnus; globalement, l’impact sur la population est probablement très limité.

Haut de la page