Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement du cisco à museau court (Coregonus reighardi) au Canada

2. Information sur l'état de l’espèce

Le cisco à museau court a d'abord été déclaré comme étant une espèce menacée par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) selon une évaluation fondée sur le rapport de situation de Parker (1988). En 2005, le COSEPAC a évalué de nouveau l'espèce pour la déclarer comme étant en voie de disparition en se fondant sur un rapport de situation mis à jour (COSEPAC 2005). L'espèce a donc été formellement inscrite sous la protection de la Loi sur les espèces en péril du Canada en 2007, puis sous la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition de l'Ontario. NatureServe (2009) classifie l'espèce comme étant historique à l'échelle globale (HG) et historique à l'échelle nationale (HN) au Canada et aux États-Unis, ainsi que disparue à l'échelle régionale (DR) en Illinois, en Indiana, dans l'État de New York et au Wisconsin, puis historique à l'échelle régionale (HR) au Michigan et en Ontario. Le cisco à museau court est inscrit à la Liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) sous la catégorie « en danger critique d’extinction » (Gimenez Dixon 1996) et la American Fisheries Society (Jelks et coll. 2008) a déclaré l'espèce comme étant menacée selon son évaluation. Selon nos connaissances, aucune population ne subsiste dans les aires de répartition historiques des lacs Michigan, Huron ou Ontario. De plus, la dernière observation consignée a eu lieu dans le lac Huron en 1985 (Webb et Todd 1995). C'est pourquoi le cisco à museau court est considéré comme étant une espèce éteinte (COSEPAC 2005, Jelks et coll. 2008, Mandrak et Cudmore 2010).