Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le microséris de Bigelow (Microseris bigelovii) au Canada

Sommaire biographique des rédacteurs du rapport

Matt Fairbarns est titulaire d’un baccalauréat ès sciences avec spécialisation en botanique de la University of Guelph (1980). Depuis environ 20 ans, il travaille sur les espèces rares et à la cartographie, à l’inventaire et à la conservation des écosystèmes de l’Ouest canadien.

Andrew MacDougall est chercheur post-doctoral du CRSNG au département de biologie de la University of Regina. Il a fait ses études doctorales à la University of British Columbia (2004). Il s’est penché sur des questions touchant les espèces de plantes rares et a travaillé à l’élaboration de réseaux régionaux de zones protégées au Nouveau-Brunswick. En 1997 et en 1998, il a travaillé à titre de biologiste spécialiste des espèces en voie de disparition pour le ministère des Ressources naturelles et de l’Énergie du Nouveau-Brunswick.

Adolf Ceska, prom. bioliogie (Université Charles, Prague) et Ph.D. (Victoria), est botaniste et spécialiste de l’écologie des plantes. Depuis peu en semi-retraite, il travaille actuellement comme expert-conseil à son compte. Il était auparavant professeur adjoint invité à la University of Victoria, conservateur de botanique au Royal British Columbia Museum et écologiste de programme au Centre de conservation des données. Auteur de plusieurs articles et textes floristiques et taxinomiques, il est le co-inventeur d’une technique informatique pour la classification des végétaux et éditeur électronique de BEN (Botanical Electronic News). Son herbier personnel de plus de 30 000 spécimens est déposé au Royal British Columbia Museum

Oldriska Ceska, prom. biologie (Université Charles, Prague), est botaniste de terrain. Elle possède une vaste expérience dans le Pacific Northwest. Madame Ceska a plus de 35 ans d’expérience en recherche écologique, en mycologie et en botanique, en particulier l’inventaire et les relevés de plantes rares. À titre de chimiotaxinomiste, elle a élaboré des techniques de dénomination chimique de myriophylles et a découvert une coriandrine composée de la coriandre jusqu’alors inconnue. Partout en Colombie-Britannique, elle a participé à de nombreuses études floristiques et de la végétation qui mettaient l’accent sur les cryptogames, les champignons et les plantes difficiles sur le plan taxinomique. Elle a pris part à de nombreux voyages professionnels de terrain dans tout le Pacific Northwest : Washington, Oregon et nord de la Californie. Elle est l’auteure ou la coauteure de plus de 50 articles, dont de nombreux ont été publiés dans des revues scientifiques.