Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la woodsie à lobes arrondis au Canada – Mise à jour

Résumé technique

Woodsia obtusa

Woodsie à lobes arrondies – Blunt-lobed Woodsia

Répartition au Canada : Québec, Ontario

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada Consulter la section « Répartition » : 14 000 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).Stable
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)? non
Superficie de la zone d’occupation (km²)
Consulter la section « Répartition » :
< 20 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).Stable
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)? Non
Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.8 emplacements existants
Préciser la tendance du nombre d’emplacements
(en déclin, stable, en croissance, inconnue).
En déclin (une population est probablement disparue; des recherches récentes représentent simplement des populations qui n’avaient pas été découvertes auparavant et des populations qui ne se sont pas établies récemment.)
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)? Non
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat
(en déclin, stable,
en croissance ou inconnue).
La qualité diminuera probablement.

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois,
en jours, etc.).
Inconnue (probablement des décennies)
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles). < 1400
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable,
en croissance ou inconnue.
Incertain
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). Degré de déclin incertain, mais le déclin est probable en raison de la propagation du nerprun cathartique
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)? Non
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)? Oui
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Très faible croissance, en raison des recherches intensives
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)? Non

 

Liste des populations et abondance
PopulationsAbondance
1. Parc Frontenac, ON
64
2. Westport –lac Sand, ON
499
3. Westport – sentier Rideau, ON
82
4. Zone de protection de nature du  mont Foley, ON
212
5. Parc de la Gatineau (Champlain), QC
Probablement disparue
6. Parc de la Gatineau (Eardley), QC
~300
7. Saint-Armand, QC
~40
8. Chemin Saint-Armand, QC
120
9. Frelighsburg, QC
5 ou 6

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Menaces réelles : La propagation et l’augmentation inférées de l’abondance probable du nerprun cathartique, un arbuste envahissant, dans le plus grand site sont les plus imminentes menaces; l’activité humaine a probablement favorisé cette propagation.

Effet d’une immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)? États-Unis : En sécurité
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible? Possible, mais peu probable
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?Oui
Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au
Canada pour les individus immigrants?
Probablement quelques-uns
La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle? Possible, mais peu probable

Analyse quantitative

Non disponible

Statut existant

  • COSEPAC :en voie de disparition (2000), menacée (2007)
  • Ontario : en voie de disparition
  • Québec : menacée

Statut et justification de la désignation

Statut : Menacée

Code alphanumérique : Correspond au critère de la catégorie « en voie de disparition », B2ab(ii,iii,iv,v), mais est désignée « menacée », C2a(i), car la plupart des plantes se trouvent dans des aires protégées ou dans des sites non perturbés où le recrutement se produit.

Justification de la désignation : La répartition de cette espèce est très fragmentée au Canada où elle n’a été signalée que dans le sud-est de l'Ontario et le sud-ouest du Québec, dans huit petits sites localisés. Une autre population est maintenant considérée comme disparue. La fougère pousse presque exclusivement sur des pentes rocheuses et calcareuses exposées à de chaudes températures et relativement sèches. La population canadienne totale compte moins de 1 400 plants matures. La principale menace qui pèse sur la plus grande population est la perte anticipée de la qualité de l’habitat et le déclin de la population en raison de la présence et de la propagation d'un arbuste envahissant et exotique. Cependant, la plupart des sites se trouvent dans des aires protégées ou dans des emplacements non perturbés où le recrutement a lieu.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : Non applicable.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : L’espèce correspond au critère de la catégorie « en voie de disparition », B2ab(ii,iii,iv,v), compte tenu de la petite superficie de sa zone d’occupation, de la grande fragmentation de sa répartition et du déclin observé dans sa zone d’occupation en raison de la perte d’une population et de la perte supplémentaire inférée de sa zone d’occupation, de la qualité de son habitat, du nombre de ses populations et du nombre de ses individus matures si on laisse le nerprun cathartique se répandre dans le site abritant la plus grande des populations canadiennes de l’espèce.

Critère C (Petite population globale et déclin) : L’espèce correspond au critère de la catégorie « menacée », C2a(i), compte tenu de la taille totale de la population dont l’effectif est inférieur à 10 000 individus matures, de la disparition d’une population et du déclin que devrait subir la population par suite de la propagation du nerprun cathartique dans le site abritant la plus grande des populations canadiennes.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Bien que l’espèce occupe une petite zone d’occupation inférieure à 20 km², la plupart des sites se trouvent dans des aires protégées ou dans des sites non perturbés de telle sorte que l’espèce ne correspond pas au critère de la catégorie « menacée » et qu’il est peu probable qu’elle ne devienne sérieusement en voie de disparition à court terme.

Critère E (Analyse quantitative) : Aucune n’est disponible.