Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la woodsie à lobes arrondis au Canada – Mise à jour

Information sur l’espèce

Nom et classification

Nom scientifique : Woodsia obtusa (Sprengel) Torrey subsp. obtusa
Synonymes : Polypodium obtusum Sprengel, Woodsia perriniana (Sprengel) Hooker & Greville
Noms français : woodsie à lobes arrondis, woodsie obtuse
Noms anglais : Blunt-lobed woodsia, Blunt-lobed cliff fern
Famille : Dryoptéridacées
Grand groupe végétal : Fougères

Description morphologique 

La woodsie à lobes arrondies (Woodsia obtusa) est une fougère petite à moyenne dont les frondes peuvent atteindre 60 cm de longueur et 15 cm de largeur (figure 1). L'espèce se caractérise par les lobes obtus (arrondis) de ses feuilles, qui conservent leur couleur vert vif jusque tard en automne. Le rachis est de couleur jaune paille parfois plus foncée à la base; il n’est pas articulé, mais plutôt fragile. Le limbe est grossièrement découpé et distinctement bipenné. Les pinnules proximales des pennes inférieures sont généralement peu profondément lobées ou simplement dentées. La woodsie à lobes arrondies se distingue de la cystoptère fragile (Cystopteris fragilis), avec laquelle on la confond souvent, par son port plus raide, son stipe opaque ainsi que les glandes et les écailles qui sont présentes sur son rachis et ses nervures.

Figure 1. Plante entière (a) et fronde (b) du Woodsia obtusa. Photos de M. Wild.

Plante entière (a) et fronde (b) du Woodsia obtusa

Description génétique

Le Woodsia obtusa comprend deux cytotypes souvent traités comme sous-espèces parce qu’ils présentent de légères différences morphologiques et écologiques et ont des aires de répartition différentes. Le cytotype tétraploïde (subsp. obtusa) occupe la partie est de l’aire de répartition de l’espèce, où il pousse sur des substrats calcaires, tandis que le cytotype diploïde (subsp. occidentalis) occupe la marge ouest, où il pousse sur des substrats gréseux ou granitiques. Selon Brown (1964), le W. obtusa pourrait être un autopolyploïde dérivé du W. oregana. Cependant, l’analyse des isoenzymes et de l’ornementation des spores montre que ces deux espèces ne sont pas étroitement apparentées. Par ailleurs, l’existence d’un cytotype diploïde du W. obtusa porte à croire à une origine distincte pour ce taxon (Windham, 1993). Le W. obtusa s’hybride avec le W. oregana subsp. cathcartiana (B.L. Robinson) Windham pour former un hybride tétraploïde stérile connu sous le nom W. ×kansana Brooks (Windham, 1993).

Unités désignables 

Il n’existe aucune unité désignable de rang inférieur à l’espèce, puisque seule la sous-espèce obtusa est présente au Canada. Toutes les populations canadiennes du W. obtusa subsp. obtusa se trouvent dans la zone écologique des plaines des Grands Lacs, telle qu’elle est définie dans le Manuel des opérations et des procédures du COSEPAC, et il n’existe entre elles aucune différence morphologique ou génétique significative connue.