Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Bison des prairies (Bison bison bison)

Information sur l'espèce

Nom et classification

Nom scientifique :Bison bison bison Linné 1758
Nom commun :bison des prairies
Noms anglais :plains bison, American bison, prairie bison, bison, buffalo
Autre sous-espèce :  bison des bois (B. b. athabascae Rhoads 1897)
Autres noms communs :bison des plaines, bison d’Amérique, bison

 

Le bison des prairies est une des deux sous-espèces existantes du Bison bison, l’autre étant le bison des bois. La validité de la désignation des sous-espèces de bison suscite la controverse en raison de ses conséquences sur la diversité génétique et la gestion des bisons d’Amérique du Nord. On trouvera un aperçu de la taxinomie de l’espèce à l’annexe 1.

 

Description

Le Bison bison est le plus grand mammifère terrestre d’Amérique du Nord. La masse corporelle du mâle adulte est généralement de 600 à 860 kg, la moyenne étant d’environ 700 kg (Halloran, 1961; Reynolds et al., 2003). La hauteur à l’épaule du mâle adulte se situe entre 167 et 280 cm, et la longueur totale entre 304 et 380 cm (Reynolds et al., 1982). Le bison a une grosse tête, un large museau et des cornes noires implantées sur les côtés (figure 1A). L’avant-train est généralement plus lourd que l’arrière-train. Le bison des prairies se distingue du bison des bois par cinq grandes caractéristiques morphologiques (figure 1). Chez le bison des prairies, la bosse entre les épaules est nettement plus basse et plus centrée que chez le bison des bois, en raison de la taille plus courte des neurépines de ses vertèbres cervicales et thoraciques (van Zyll de Jong, 1986); le pelage est plus clair et plus laineux; la barbiche, presque inexistante chez le bison des bois, est plus longue. Les autres caractères plus subtils sont la queue plus courte et la crinière plus épaisse chez le bison des prairies (Geist et Karsten, 1977; van Zyll de Jong, 1986). La femelle est plus petite que le mâle, et ses cornes plus incurvées et plus longues. Les veaux sont généralement d’un roux orangé pendant les 3 premiers mois, après quoi leur pelage devient plus foncé (Meagher, 1978). Le bison des prairies est principalement un brouteur et son aire de répartition historique comprenait des biomes formés de vastes systèmes de prés et de prairies.