Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le saumon coho (population du Fraser intérieur) au Canada

Résumé technique

Oncorhynchus kisutch

Saumon coho
Coho salmon

Saumon coho du bassin versant du Fraser intérieur
Bassin versant du Fraser (Colombie-Britannique) en amont du canyon du Fraser


Information sur la répartition

Zone d’occurrence (km2)
Thompson Sud -17 814
Thompson Nord – 20 676
Cours inférieur Thompson / Nicola -17 181
Canyon du Fraser - ~1 000
Haut Fraser – (sauf Nechako, Stuart et au-dessus de Pr. George) – 80 941

Préciser la tendance (en déclin,
stable, en expansion, inconnue)

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non



Zone d’occupation (km2)
(En principe, cette zone devrait consister en les superficies couvertes d'eau moins celles où le milieu est impropre à l'espèce, mais elle n'a pas été évaluée.)

La superficie n'a pas été estimée, mais sera de loin inférieure à celles mentionnées pour les zones d'occurrence dans les bassins.




Préciser la tendance (en déclin,
stable, en expansion, inconnue)

En déclin


Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non



Nombre d’emplacements existants

> 75 cours d'eau de fraye

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

En déclin – comme le nombre des géniteurs a diminué, on en a observé dans moins de cours d'eau.

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non



Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue)

En déclin





Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.)
Environ 3 ans



Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles)

~24 000, dont ~20 000 sont issus de la fraye naturelle (moyenne des estimations de 1998 à 2000)

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures (en déclin, stable, en croissance ou inconnue)

En déclin (d'après les données des deux plus grosses populations, dans les rivières Thompson Nord et Sud)

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/ prochaines dix années ou trois générations, selon la plus  élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte)

~60 p. 100 entre 1990 et 2000, bien que les données pour 2001 indiquent une amélioration.



Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Oui (du moins pour les rivières Thompson Nord et Sud)


La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?

La population totale est répartie en cinq (sous-populations). Les échanges génétiques entre les populations ne sont pas quantifiés, mais pourraient soulever des préoccupations.



Énumérer chaque population et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Effectif total de chaque (sous-)population (poissons sauvages entre parenthèses) entre 1998 et 2000 :
Thompson Sud – ~3 900 (~3 900)
Thompson Nord - ~8 400 (~7 200)
Cours inf.abbr> Thompson/Nicola – ~4 000 (~1 600)
Canyon du Fraser – ~4 100 (~4 100)
Haut Fraser – ~3 500 (~3 500)

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

On n'a observé aucun changement dans l'effectif des populations. On a observé des géniteurs dans un moins grand nombre de cours d'eau à cause du déclin des échappées, mais ces géniteurs ne sont pas considérés comme des populations distinctes.

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Non




Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Les saumons coho du Fraser intérieur ont connu d'importantes baisses de leur survie en mer, probablement reliées au changement climatique. Ces baisses pourraient avoir dépassé d'un ordre de grandeur celles observées dans les autres populations de la Colombie-Britannique.
  • Les prélèvements par la pêche ont en général été supérieurs à ce que pouvait soutenir la population pendant la majeure partie de cette période de déclin de la survie naturelle en mer (de 1989 à 1997), et le nombre de saumons cohos a diminué en conséquence. En 1999 et en 2000, les prélèvements ont été assez faibles pour permettre aux populations de se renouveler. La survie en mer des poissons de retour en 1999 et en 2000 semble également s'être améliorée, même si elle reste faible (~ 3 p. 100).
  • L'altération de l'habitat a également contribué au déclin des saumons cohos du Fraser intérieur, ce qui a été démontré en eau douce.
  • La perturbation des habitats estuariens et marins pourrait avoir joué un rôle dans le déclin des populations, mais le phénomène n'a pas été quantifié.
  • Dans certains bassins, l'apport des cohos issus d’écloserie est important, ce qui, dans certains cas, pourrait constituer une menace pour les saumons sauvages.


Effet d’une immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?
Oui


Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Variable, mais un grand nombre de populations sont affaiblies.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

L'immigration est rare et il est peu probable qu'elle ait un effet de sauvetage.

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre à l’endroit en question?

Peut-être, mais les introductions depuis d'autres régions ne sont pas recommandées.

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible pour les individus immigrants à l’endroit en question?

Oui


Analyse quantitative

Analyses génétiques, divers types d'analyses de séries temporelles