Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le saumon coho (population du Fraser intérieur) au Canada

Biologie

Généralités

La plupart des saumons cohos reviennent en eau douce à l'automne pour y frayer jusqu'au début de l'hiver. Tous les poissons meurent après la fraye. Les alevins émergent du gravier au printemps suivant et restent habituellement en eau douce une année entière avant d'entamer leur migration vers la mer, où ils arrivent à l'état de smolts. La plupart passent 18 mois en mer avant de retourner en eau douce. Leur cycle de vie dure donc trois ans. Ce cycle peut varier lorsque des juvéniles migrent vers la mer dès leur émergence ou atteignent l'état de smolts à l’âge de deux ans, et lorsque les mâles précoces (jacks) reviennent frayer après avoir passé seulement six mois en mer. On trouvera une description plus détaillée dans Scott et Crossman (1973) ainsi que dans Sandercock (1991).

Cohos du Fraser intérieur

Irvine et al. (1999a) ont étudié les caractéristiques biologiques du coho; on ne trouvera ici qu'un bref résumé de cette étude. Dans la plupart des bassins versants du Fraser intérieur, la femelle est plus grosse que le mâle, mais moins abondante (~45 p. 100 des remontes), traits qui sont caractéristiques de nombreuses populations de cohos. Les cohos du Fraser intérieur sont plus petits que la plupart des cohos du même âge étudiés par Sandercock (1991) et Weitkamp et al. (1995). La longueur post-orbitale-hypurale moyenne3(cm) des cohos des bassins de la Thompson Nord, de la Thompson Sud et du cours inférieur de la Thompson (taille de l'échantillon entre parenthèses) s'élevait respectivement à 42,3 (7 149), 45,7 (256) et 44,0 (1 853). On n'a relevé aucune tendance temporelle de la taille chez les cohos du Fraser intérieur, bien que Weitkamp et al. (1995) fassent état de diminutions de taille dans le temps pour de nombreuses populations de cohos. Comme on pouvait s'y attendre vu leur taille généralement inférieure, la fécondité des cohos du Fraser intérieur varie énormément et est généralement inférieure à celle des cohos qui retournent dans le bas Fraser ou aux moyennes provinciales (Irvine et al., 1999a).

La plupart (93 p. 100) des cohos du Fraser intérieur vont en mer au cours de leur deuxième année (1+), une faible proportion (7 p. 100) demeurant en eau douce une ou deux années supplémentaires (n = 2 274 cohos adultes, âge déterminé par analyse des écailles). Presque tous les poissons de cet échantillon sont revenus en eau douce après la période normale d'un hiver en mer; deux seulement étaient des jacks et six avaient passé plus d'un hiver en mer.




Notes de bas de page

3 Mesure prise depuis le bord antérieur de l'œil jusqu'à l'extrémité postérieure de la plaque hypurale.