Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la situation du Guillemot à cou blanc au Canada – Mise à jour

Importance de l'espèce

Les îles de la Reine-Charlotte accueillent près de la moitié de la population mondiale de Guillemots à cou blanc (Gaston, 1994b). Jusqu’au moins le début des années 1960, les Haïdas y ont récolté ces oiseaux (W. Campbell, comm. pers., 1992, in Gaston, 1994b), qui ont pour eux une certaine importance culturelle (Gaston, 1994b).

Le Guillemot à cou blanc est aussi devenu l’emblème des efforts de conservation dans les îles de la Reine-Charlotte, particulièrement ceux de la Laskeek Bay Conservation Society, laquelle encourage l’élimination ou la limitation des animaux introduits dans l’archipel.