Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’isoète prototype (Isoetes prototypus) au Canada

Répartition

Aire de répartition mondiale

D.M. Britton a découvert l’Isoetes prototypus en 1988 dans un lac du Nouveau-Brunswick (site 10). Par la suite, il a établi l’aire de répartition mondiale de l’espèce en étudiant les spécimens des herbiers. Comme certains des spécimens remontaient à près de cent ans, D.M. Britton et/ou D.F. Brunton ont examiné de nouveau tous les lieux de récolte pour y vérifier la présence de l’espèce. Ils ont également recherché l’espèce dans d’autres lacs. En 2002, l’espèce était connue de sept lacs, tous situés dans le nord-est de l’Amérique du Nord :

Un lac au Nouveau-Brunswick, au Canada

  • Site 10 (comté de York)

Cinq lacs en Nouvelle-Écosse, au Canada

  • Site 1 (comté de Cape Breton)
  • Site 6 (comté d’Annapolis)
  • Site 7 (comté d’Annapolis)
  • Site 4 (comté de Cumberland)
  • Site 3 (comté de Colchester)

Un lac au Maine, aux États-Unis

  • Site 13, dans le Acadia National Park (comté de Hancock)

Dans le cadre des travaux de terrain effectués en 2003 en préparation du présent rapport et de recherches additionnelles menées en 2004, nous avons pu observer l’Isoetes prototypus à l’état enraciné dans tous ses sites déjà répertoriés, et nous avons découvert de nouveaux sites dans quatre lacs de la Nouvelle-Écosse et deux du Nouveau-Brunswick (figure 7). Par ailleurs, des amas flottants d’Isoetes prototypus ont été découverts dans le site 12 par Dwayne L. Sabine et Mary E.J. Sabine le 5 juin 2004.

Sites de la Nouvelle-Écosse

  • Site 2 (comté de Cape Breton)
  • Site 5 (comté de Cumberland)
  • Site 8 (comté de Digby)
  • Site 9 (comté de Digby)

Sites du Nouveau-Brunswick

  • Site 11 (comté de Queens)
  • Site 12 (comté de York)

Tous les lacs de la Nouvelle-Écosse et du Maine où l’espèce est présente se trouvent à une distance de 10 à 15 km de la baie de Fundy, du golfe du Maine ou du détroit de Cabot. Les lacs du Nouveau-Brunswick abritant l’espèce se situent beaucoup plus à l’intérieur des terres, à une distance de 35 à 180 km de la baie de Fundy.

Figure 7. Aire de répartition mondiale de l’Isoetes prototypus.

Figure 7. Aire de répartition mondiale de l’Isoetes prototypus.

Aire de répartition canadienne

Tel que mentionné précédemment, 12 des 13 sites connus de l’I. prototypus se trouvent au Canada, soit 9 sites en Nouvelle-Écosse et 3 sites au Nouveau-Brunswick. En Nouvelle-Écosse, l’I. prototypus est présent dans cinq comtés, du nord-est au sud-ouest de la province, mais il n’y est présent que dans quelques localités. Au Nouveau-Brunswick, les trois sites de l’espèce sont dispersés dans un territoire s’étalant sur près de la moitié de la longueur de la province. La superficie totale des lacs abritant l’I. prototypus est assez faible (~ 961 ha). Les populations canadiennes connues de l’I. prototypus occupent une superficie totale estimée à environ 2,5 ha qui est probablement inférieure à 5 ha, même si on tient compte des portions de population qui auraient pu passer inaperçues dans le cadre des recherches. La zone d’occurrence estimative de l’espèce au Canada est donc bien inférieure à 5 000 km². La carte de la figure 8 indique toutes les localités qui ont été examinées quant à la présence de l’I. prototypus en 2003 et en 2004.

Figure 8. Position des lacs étudiés lors des travaux de terrain de 2003 et de 2004.

Figure 8. Position des lacs étudiés lors des travaux de terrain de 2003 et de 2004.