Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Ketmie des marais (Hibiscus moscheutos) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Classement mondial (Global Heritage Status Rank) 

G5T5 (Secure) : commune, répandue et abondante (bien qu’elle puisse être rare dans certaines parties de son aire de répartition, surtout en périphérie). Non vulnérable dans la majeure partie de son aire de répartition. Généralement beaucoup plus de 100 occurrences et plus de 10 000 individus (désignation du 16 mai 1984 - NatureServe, 2003).

Classement national (National Heritage Status Rank) – États-Unis 

N? (non classé) – Classement national non établi (NatureServe, 2003).  

Classement pour les États américains et les provinces canadiennes (Subnational Heritage Status Ranks)

S1 (Critically imperiled) au Wisconsin

S2 (Imperiled) à Rhode Island, au Kansas et en Californie

S3 (Vulnerable) au Michigan

S3 (Vulnerable) en Ontario

S5 (Secure) au Delaware et au New Jersey

S? (Unranked) au Kentucky, en Virginie-Occidentale et en Utah

SU (Unrankable) en Caroline du Nord

SR (Reported) en Alabama, au Connecticut, en Floride, en Géorgie, en Illinois, en Indiana, au Kansas, en Louisiane, à Maryland, au Massachusetts, au Michigan, au Mississippi, à New York, en Ohio, à Oklahoma, en Pennsylvanie, à Rhode Island, en Caroline du Sud, au Tennessee, au Texas et en Virginie (NatureServe, 2003).  

Classement national (Canada)

N3 – Espèce vulnérable dans le pays, soit parce qu’elle est rare et peu commune, soit parce qu’elle occupe une aire restreinte (même si l’espèce est abondante à certains endroits), soit parce que d’autres facteurs la rendent susceptible de disparaître du pays. Généralement de 21 à 100 occurrences ou entre 3 000 et 10 000 individus (désignation du 9 août 1993; NatureServe, 2003).

Classement en Ontario

S3 – Espèce vulnérable dans la province, soit parce qu’elle est rare et peu commune, soit parce qu’elle occupe une aire restreinte (même si l’espèce est abondante à certains endroits), ou soit parce que d’autres facteurs la rendent susceptible de disparaître de la province. Généralement de 21 à 100 occurrences ou entre 3 000 et 10 000 individus (désignation du 14 septembre 1993; Natural Heritage Information Centre, 2002).

  • Désignation du MRNO :aucune
  • Désignation du COSEPAC :espèce préoccupante (avril 1987)
  • Statut général en Ontario (Ontario General Status) : Sensitive (désignation du 19 avril 2000; Natural Heritage Information Centre, 2002)