Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le rorqual commun (Balaenoptera physalus) au Canada – Mise à jour

Résumé technique - Population du Pacifique

Balaenoptera physalus

Rorqual commun (population du Pacifique) – Fin whale (Pacific population)

Répartition au Canada :

Pacifique Nord

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²)

> 20 000 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Aucune n’est connue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non

Superficie de la zone d’occupation (km²)

> 20 000 km² 

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Aucune n’est connue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non

Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés).

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)?

Inconnu

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Aucune n’est connue

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population :  indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

De 20 à 30 ans

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Inconnu

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

Inconnue

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

Inconnu

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Non

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Aucune n’est connue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)?

Non

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune :

sans objet

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Collisions avec de grands navires
  • Interactions avec la pêche, y compris l’enchevêtrement dans des engins de pêche
  • Pollution par le bruit causée par les activités industrielles et récréatives
  • Pollution chimique

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Vraisemblablement appauvries

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Oui, elle est possible

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probablement

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Inconnu

L’effet d’une immigration de source externe est-il possible?

Oui, il est possible

Analyse quantitative

Aucune

Statut actuel

COSEPAC : menacée (mai 2005)

Statut et justification de la désignation

Statut : Menacée

Code alphanumérique : A1d

Justification de la désignation : L’espèce est actuellement observée seulement de façon peu fréquente dans les anciens lieux de pêche à la baleine au large de la Colombie-Britannique. La pêche côtière à la baleine a réduit la population entre 1905 et 1967 d’au moins 7 600 individus, et des milliers d’autres individus ont été pris lors de pêches pélagiques durant les années 1970. Le taux des prises des sites de pêche côtière à la baleine a diminué de façon abrupte au large de la Colombie-Britannique au cours des années 1960. En se basant sur l’importante diminution de la population et un délai de temps insuffisant pour son rétablissement, on en a déduit que la population actuelle est inférieure à 50 % de son niveau d’il y a 60 à 90 ans. Les individus continuent d’être vulnérables aux collisions avec des navires et à l’enchevêtrement dans des engins de pêche.

Application des critères

  • Critère A (Population globale en déclin) : Compte tenu de l’ampleur de la pêche à la baleine dans le nord-est du Pacifique (les prises du rorqual commun au large de la Colombie-Britannique étaient en sévère déclin lorsque la pêche côtière à la baleine a été abolie en 1967 après que des milliers d’individus ont été pris par la pêche) et de la faible possibilité d’une croissance en nombre, la population devrait se composer de moins de 50 % de son abondance d’il y a trois générations (A1d).
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : La zone d’occupation et la zone d’occurrence sont supérieures à 20 000 km².
  • Critère C (Petite population globale et déclin) : Petite population, mais rien n’indique un déclin actuel.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Le nombre d’individus migrant dans les eaux de la Colombie-Britannique est inconnu.
  • Critère E (Analyse quantitative) : Aucune analyse quantitative n’a été effectuée.