Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la buse rouilleuse au Canada – Mise à jour

Résumé technique

Buteo regalis

Buse rouilleuse : Ferruginous Hawk

Répartition au Canada :

Alberta, Saskatchewan, Manitoba

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada

(Données provenant de la carte de l'aire de répartition de NatureServe) : 206 000 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

En déclin, du moins historiquement

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non

Superficie de la zone d’occupation(km²) en supposant que les couples utilisent des territoires de 10 km² chacun.

Environ 9 600 à 12 000 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

En déclin, du moins en Alberta

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

Sans objet

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Sans objet

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non

Tendance en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

En déclin, du moins historiquement

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.). (Mortalité annuelle chez les adultes de 30 %, première reproduction à l’âge de 2 ans) :

Environ 5 ans

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

  • Alberta : 618 couples;
  • Saskatchewan : de 300 à 500 couples;
  • Manitoba : 44 couples.
  • Total : Environ 1 200 couples

Tendance de la population quand au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

En déclin en Alberta et au Manitoba; tendance inconnue en Saskatchewan, mais probablement en déclin

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

64 % au cours des 13 dernières années en Alberta (moins de 3 générations); tendance semblable au Manitoba; aucune donnée fiable disponible en Saskatchewan

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée?

Non

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Sans objet

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Sans objet

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  1. Perte, dégradation et fragmentation des prairies indigènes
  2. Déclin des populations de proies
  3. Perturbation causée par l'exploration des ressources pétrolières et gazières

Immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

États-Unis : Espèce présente dans 17 États et apparemment en déclin dans 13 de ces États.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Possible

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Oui

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Non

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?

Peu probable

Analyse quantitative

Non effectuée

Statut existant

COSEPAC : Préoccupante (1995); Menacée (2008)

Statut et justification de la désignation

Statut : Menacée

Code alphanumérique : A2b

Justification de la désignation : Cette buse de grande taille se trouve principalement dans des prairies naturelles du sud de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba et est un prédateur spécialiste du spermophile de Richardson. L’espèce a subi un déclin de population de 64 % de 1992 à 2005; puisque l’Alberta comprend la majeure partie de son aire de répartition canadienne, cela représente un déclin d’au moins 30 % dans les Prairies au cours de cette période de temps. La perte, la dégradation et la fragmentation de son habitat de prairies indigènes constituent les menaces les plus graves pesant sur la population.

 Applicabilité des critères

  • Critère A (Population globale en déclin) : Correspond au critère de la catégorie « menacée », A2b, en raison d’un déclin connu en Alberta de 64 % au cours de 3 générations qui a mené à un déclin d’au moins 30 % dans l'ensemble de l'aire de répartition canadienne, en l’absence de données sur les tendances en Saskatchewan.
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Sans objet. Aire de répartition trop grande.
  • Critère C (Petite population globale et déclin) : Sans objet. La population semble stable dans son ensemble.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Sans objet. La population et l’aire de répartition sont trop grandes.
  • Critère E (Analyse quantitative) : Non effectuée.