Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la situation du chardon de Hill (Cirsium hillii) au Canada

Résumé technique

Cirsium hillii

Hill’s Thisle – Chardon de Hill

Répartition au Canada :

Ontario

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada

3000 km² (fondée sur les calculs GIS d’un polygone dans lequel tous les points aux limites extérieures de l’aire sont inclus)

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Actuellement stable avec un déclin historique

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non

Superficie de la zone d’occupation (km²)

30 km² (estimé tel que noté dans le texte du rapport)

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non

Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés). (voir figure 2)

64

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Déclin de 70 à 64 (surtout des pertes historiques)

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)?

Non

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

En déclin

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

3 ans

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Environ 500 individus fleurissants estimés

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

Inconnu

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

Inconnu

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Probablement que non

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

6 des 70 populations connues sont disparues, mais surtout avant les dernières décennies

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)?

Non

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Principales menaces : Demande d’agrégat; habitat restreint (limité aux alvars, aux savanes et aux terrains boisés ouverts); changements de succession et manque de perturbation; aménagement des rivages; véhicules et motos tout-terrain; conversion en terres agricoles
  • Menaces secondaires ou éventuelles : Espèces envahissantes (surtout une menace éventuelle); broutage des cerfs

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

États-Unis : Rare (S1 ou S3) dans les six États américains où l’espèce se trouve

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Possible

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probablement

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Possible, mais pas probable

Analyse quantitative

Non applicable

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce menacée

Code alphanumérique : Correspond au critère de la catégorie « en voie de disparition », C2a(i), mais est désignée « menacée », C2a(i); D1, car l'espèce, en raison de sa présence dans de nombreux sites, parfois dans des aires protégées, n'est pas en danger imminent de disparition du pays.

Justification de la désignation : Il s'agit d'une herbacée vivace dont l'aire de répartition se limite aux États du nord du Midwest américain et des Grands Lacs qui y sont adjacents, et qui est observée dans des habitats ouverts sur des sols peu profonds sur des substrats rocheux de calcaire. En Ontario, l'espèce est présente dans 64 sites existants, mais les individus matures qui fleurissent sont relativement peu nombreux; on estime leur nombre à moins de 500 individus. Certaines populations sont protégées dans un parc national et un parc provincial, mais la plus grande population subit la menace à cause de l'extraction d'agrégat. L'espèce subit des menaces continues causées par le développement des rives, la circulation des véhicules tous terrains et les processus de succession découlant de la suppression des feux dans son habitat.

Applicabilité des critères

  • Critère A (Population totale en déclin) : Non rempli (données insuffisantes)
  • Critère B (Aire de répartition peu étendue, et déclin ou fluctuation) : Non rempli (trop de sites, aucune fragmentation ou fluctuation extrême dans la taille de la population)
  • Critère C (Petite population totale et déclin) : Remplit le critère « En voie de disparition C2ai » avec < 2 500 individus matures et aucune population avec > 250 pieds florifères mais recommandé à titre d’espèce « menacée ». La disparition imminente du pays est peu probable en raison de l'occurrence de nombreux sites, de la présence d’environ un tiers des populations dans des aires protégées, des faibles pertes récemment et parce qu'on n'a pas encore terminé le relevé de tous les sites. Cependant, des risques considérables sont présents pour la plus grande population qui comprend des individus matures, et il y a une dégradation continue de l'habitat à cause de changements de succession et de l’aménagement des rivages.
  • Critère D (Très petite population, ou aire de répartition restreinte) : Remplit le critère « Menacé D1 » avec < 1 000 individus matures