Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’entosthodon fasciculé au Canada

Facteurs limitatifs et menaces

Les facteurs limitatifs et les menaces pour la survie de l'Entosthodon fascicularis sont notamment le développement urbain, la construction de routes, la randonnée pédestre, le broutage par les oiseaux sauvages et la présence de chiens (tableau 2). Cela dit, la majorité des populations signalées poussent dans des secteurs ou endroits précis qui sont relativement protégés ou isolés et ne sont probablement pas très touchés par la majorité de ces facteurs. La population 13, près de Harmac, pousse cependant sur un terrain destiné au développement. Les quatre ou cinq dernières années ont été particulièrement sèches dans les écosystèmes des chênes de Garry des régions côtières de Colombie-Britannique, où poussent bon nombre des populations. Certaines pourraient avoir décliné en raison de ces conditions de sécheresse, lesquelles sont peut-être attribuables aux changements climatiques.