Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’entosthodon fasciculé au Canada

logo du COSEPAC

COSEPAC
Résumé

Entosthodon fasciculé
Entosthodon fascicularis

Information sur l’espèce

L'Entosthodon fascicularis est une mousse de la famille des Funariacées, dont les espèces sont petites et se ressemblent beaucoup quant à leurs caractères végétatifs. Il existe 12 espèces d’Entosthodon en Amérique du Nord, dont seulement 2 se rencontrent au Canada. L’Entosthodon fascicularis pousse en petites colonies, sur sol demeurant humide une partie de l’année. Dans son milieu naturel, elle est difficile à apercevoir et souvent cachée dans la litière et parmi d’autres espèces de mousses. Les sporophytes sont communs.

 

Répartition

L’Entosthodon fascicularis a une aire de répartition disjointe, étant présent d’une part dans l’ouest de l’Amérique du Nord et d’autre part dans l’ouest de l’Eurasie. Il est relativement rare en Amérique du Nord, où on le trouve seulement en Colombie-Britannique, au Washington, en Idaho et en Orégon. Au Canada, l’espèce pousse principalement dans une petite zone côtière du sud-ouest de la Colombie-Britannique. Seulement deux des populations déjà signalées ont été localisées lors des travaux de terrain réalisés dans le cadre du présent rapport.

 

Habitat

L'Entosthodon fascicularis pousse généralement sur le sol, parfois dans la litière de feuilles avec d'autres mousses ou à la base de plantes vasculaires. L’espèce pousse dans des milieux dégagés à semi-ombragés comportant des affleurements rocheux et des zones demeurant humides une partie de l’année. Certaines des populations signalées poussent sur des terrains dont la propriété n'a pas été déterminée, tandis que d'autres poussent dans des parcs municipaux ou provinciaux.

 

Biologie

L'Entosthodon fascicularis est une petite mousse acrocarpe qui pousse en colonies sur des sols demeurant humides une partie de l’année, parmi des plantes vasculaires et d'autres mousses. Les sporophytes sont communs chez les populations canadiennes, et les spores jouent probablement un rôle important dans la dispersion à faible distance. Les tiges souterraines présentent de nombreux petits bourgeons.

 

Taille et tendances des populations

Dans tous les sites connus de l’Entosthodon fascicularis, l’espèce est peu commune et n’est représentée que par quelques petites colonies.

 

Facteurs limitatifs et menaces

Les facteurs limitatifs et les menaces pour la survie de l'Entosthodon fascicularis sont notamment le développement urbain, la construction de routes, la randonnée pédestre, le broutage par les oiseaux sauvages et la présence de chiens. Les longues périodes de sécheresse et les changements climatiques pourraient constituer d'autres menaces pour l'espèce.

 

Importance de l’espèce

Les populations de Colombie-Britannique se trouvent dans la portion la plus septentrionale de l'aire de répartition très restreinte de l'espèce en Amérique du Nord. L’espèce pousse souvent dans des milieux qui,  au Canada, sont rares et menacés. La majorité des populations nord-américaines se trouvent au Canada.

 

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Aucune loi, réglementation, règle coutumière ou circonstance particulière ne protège actuellement l’espèce. En Colombie-Britannique, l'espèce est considérée comme apparemment non en péril (secure) et non en péril à l’échelle mondiale (secure globally) et figure sur la liste rouge de la province.