Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’hespérie ottoé (Hesperia ottoe) au Canada

Hesperia ottoe

Hespérie ottoé – Ottoe Skipper

Répartition au Canada :

Manitoba

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada

Petite, peut-être 0

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

S.O. ou vraisemblablement en déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable

Superficie de la zone d’occupation (km²)

Petite, peut-être 0

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

S.O. ou vraisemblablement en déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Inconnues

Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés).

Maximum un site, possiblement disparu

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

S.O.

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Déclin continu

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

Une année

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Inconnu, peut-être 0, mais très petit si l’espèce existe

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

Inconnue, espèce possiblement disparue du Canada

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

Inconnu, peut-être s.o.

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Inconnues pour les populations au Canada

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Oui, si elle existe encore

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

  • Aweme : disparue
  • Rounthwaithe : disparue
  • parc provincial Spruce Woods : possiblement disparue

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Déclins par le passé, inconnue à l’heure actuelle, peut-être s.o.

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Menaces actuelles : perte et dégradation de l’habitat en raison de l’invasion des espèces de plantes et de la lutte contre ces espèces (Euphorbia esula envahit le parc provincial Spruce Woods, le dernier site au Canada où existe peut-être H. ottoe)

Menaces éventuelles : perte et dégradation de l’habitat en raison :

  • de la conversion pour la culture en rangées;
  • de l’exploitation minière du gravier;
  • du surpâturage;
  • du brûlage dirigé;
  • de la fenaison au mauvais moment de l’année;
  • de la succession;
  • de la fragmentation de l’habitat.

Effet d’une immigration de source externe

Faible

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’étranger)?

Oui

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Menacées ou en déclin

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Très peu probable

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Vraisemblablement

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Non

Analyse quantitative

Non réalisée

Statut actuel

COSEPAC : en voie de disparition (mai 2005)

Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition

Code alphanumérique : B1ab(iii)+2ab(iii)

Justification de la désignation : Cette espèce a été observée dans un très petit nombre d’emplacements dans les Prairies canadiennes où elle est associée à une végétation de prairie mixte fragmentée et en déclin. Elle a récemment été observée qu’en un seul emplacement.

Applicabilité des critères

  • Critère A (Population globale en déclin) Sans objet, puisqu’on ne possède pas suffisamment de données sur la taille et le déclin des populations.
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Correspond au critère de la catégorie « en voie de disparition », B1ab(iii)+2ab(iii). Au Canada, les zones d’occurrence et d’occupation sont toutes deux très petites (zone d’occurrence<< 5 000 km², zone d’occupation << 500 km²) et l’espèce est peut-être encore présente dans un site où l’habitat est en déclin constant.
  • Critère C (Petite population globale et déclin) : Correspond probablement au critère de la catégorie « en voie de disparition », C2a(i,ii). Si elle existe, la population totale est nettement inférieure à 2 500 individus matures, et on prévoit un déclin continu en raison de la détérioration de l’habitat, ainsi qu’une fragmentation des populations, où chacune ne dépasse probablement pas 250 individus matures et où tous les individus appartiennent à une seule population.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Correspond probablement au critère de la catégorie « en voie de disparition », D1. Il existe probablement moins de 250 individus matures.
  • Critère E (Analyse quantitative) : Données insuffisantes pour réaliser une analyse.