Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la léchéa maritime au Canada

Sommaire biographique des rédacteurs du rapport

David Mazerolle a obtenu de l’Université de Moncton un baccalauréat avec majeure en biologie et mineure en géographie. Il a ensuite obtenu une maîtrise en sciences de l’environnement à l’Université de Moncton, où il a étudié la géographie de la végétation exotique du parc national Kouchibouguac et a élaboré une stratégie de gestion de la flore exotique envahissante de ce parc. M. Mazerolle travaille actuellement comme botaniste adjoint au Centre de données sur la conservation du Canada atlantique. Auparavant, de 2003 à 2006, il a coordonné des projets de relevé et de surveillance des plantes rares à l’Éco-centre Irving de la Dune de Bouctouche, où son travail était axé sur les plantes côtières rares de la côte néo-brunswickoise du détroit de Northumberland. Botaniste de terrain accompli, il a acquis plus de sept années d’expérience dans le cadre de divers projets de recherche, d’inventaire et de surveillance. De plus, il a rédigé ou corédigé plusieurs rapports techniques ayant trait à des plantes rares du Canada atlantique.

Sean Blaney est botaniste et directeur-adjoint du Centre de données sur la conservation du Canada atlantique (CDCCA), où il est chargé de tenir à jour les cotes des plantes rares et de maintenir une base de données sur les plantes rares de chacune des trois provinces maritimes. Depuis son arrivée au Centre, en 1999, il mène un vaste programme de travaux sur le terrain dans toutes les régions des Maritimes. Il a ainsi découvert des douzaines de nouvelles mentions provinciales de plantes vasculaires et répertorié plusieurs milliers d’occurrences de plantes rares. M. Blaney est également membre du Sous-comité de spécialistes des plantes vasculaires du COSEPAC ainsi que de l’équipe de rétablissement de la flore de la plaine côtière atlantique de la Nouvelle-Écosse. De plus, il a corédigé plusieurs rapports de situation pour le COSEPAC et les gouvernements provinciaux. Auparavant, Sean Blaney a obtenu un baccalauréat en biologie (mineure en botanique) de la University of Guelph et une maîtrise en écologie végétale de la University of Toronto, et il a travaillé à plusieurs projets d’inventaire biologique en Ontario. De plus, il a passé huit étés comme naturaliste au parc Algonquin, où il a corédigé la deuxième édition de la liste des plantes du parc.


Collections examinées

Les rédacteurs ont examiné des spécimens déposés à l’herbier Connell Memorial de la University of New-Brunswick et à l’herbier du Musée du Nouveau-Brunswick (NBM). De l’information avait déjà été recueillie sur les spécimens du Nouveau-Brunswick déposés à l’herbier Gray de la Harvard University, à l’herbier d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, à Ottawa, et au Musée national du Canada (CAN). Ruth Newell, de l’herbier E.C. Smith de la Acadia University, et Marian Munro, du Musée d’histoire naturelle de la Nouvelle-Écosse, ont examiné les spécimens de Lechea intermedia se trouvant dans leurs établissements respectifs et ont communiqué les résultats de leur examen.