Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la léchéa maritime au Canada

Répartition

Aire de répartition mondiale

Le Lechea maritima, au sens large, est présent depuis le Nouveau-Brunswick jusqu’à la Caroline du Nord, uniquement le long de la côte atlantique, sauf au Massachusetts et au New Hampshire, où l’espèce est présente jusqu’à environ 150 km à l’intérieur des terres. Malgré cette aire de répartition mondiale relativement restreinte, NatureServe (2007) a attribué au L. maritima la cote G5 (espèce répandue, non en péril). Kartesz (1999) écrit qu’il se fonde sur Hodgdon (1938) pour établir que le L. maritima var. maritima serait présent en Ontario et au Québec, mais aucune mention à cet effet ne figure dans Hodgdon (1938), et les deux signalements ne sont pas jugés valides par les botanistes du Centre d’information sur le patrimoine naturel de l’Ontario (Michael Oldham, comm. pers.) et du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (Jacques Labrecque, comm. pers.).

La variété subcylindrica est endémique aux côtes du sud du golfe Saint-Laurent, où son aire de répartition est très restreinte, se limitant à la côte est du Nouveau‑Brunswick et à la côte nord de l’Île-du-Prince-Édouard (figure 2). Plus de 370 km séparent donc cette variété de la population la plus proche de la variété maritima, dans le centre-sud du Maine (Magee et Ahles, 1999). À l’Île-du-Prince-Édouard, presque toutes les populations se trouvent sur moins de 41 km de côte, le long des baies de Malpèque et de Cascumpec, une seule occurrence se trouvant 54 km plus à l’est. Au Nouveau-Brunswick, l’occurrence située le plus au nord et celle située le plus au sud sont séparées par une distance de 87 km en ligne droite, depuis la baie de Miramichi jusqu’à la dune de Bouctouche.


Figure 2 : Aire de répartition mondiale de la léchéa maritime

Aire de répartition mondiale de la léchéa maritime.


Aire de répartition canadienne

Si on considère les populations canadiennes comme une variété distincte, celles-ci sont endémiques aux côtes du sud du golfe Saint-Laurent et ne se rencontrent que sur les dunes des cordons littoraux de la côte est du Nouveau-Brunswick et de la côte nord de l’Île-du-Prince-Édouard (figure 3). À l’Île-du-Prince-Édouard, presque tous les individus se trouvent sur un tronçon de côte de 41 km réparti entre les baies de Malpèque et de Cascumpec, une seule occurrence se trouvant 54 km plus à l’est. Au Nouveau-Brunswick, l’occurrence située le plus au nord et celle située le plus au sud sont séparées par une distance de 87 km en ligne droite, depuis la baie de Miramichi jusqu’à la dune de Bouctouche.


Figure 3 : Sites abritant les populations canadiennes du Lechea maritima et sites potentiels non occupés ayant fait l’objet de relevés dans le cadre de travaux de terrain de 2003 à 2006 pour le Centre de données sur la conservation du Canada atlantique et pour l’Éco-centre Irving

Sites abritant les populations canadiennes du Lechea maritima et sites potentiels non occupés ayant fait l’objet de relevés dans le cadre de travaux de terrain de 2003 à 2006 pour le Centre de données sur la conservation du Canada atlantique et pour l’Éco-centre Irving.

Les numéros correspondent à ceux du tableau 1.

Jusqu’à présent, l’espèce a été observée au Canada dans 11 systèmes dunaires, répartis entre cinq régions. Ces observations permettent de distinguer en tout 15populations, chacune séparée de toute autre occurrence par au moins 1 kilomètre d’un habitat ne convenant pas à l’espèce. À l’intérieur de chaque région, chaque population est séparée de toute autre occurrence par au maximum 7 km (cas des 2 populations de la dune de Bouctouche), tandis que chacune des régions est séparée de toute autre région d’occurrence par au moins 19 km. On trouvera au tableau 1 une liste des populations, avec la région et le système dunaire auxquels chacune est associée. On peut estimer que les 4 populations se trouvant sur les quelque 21 km du système de cordons littoraux de Kouchibouguac-Richibouctou, au Nouveau-Brunswick, réunissent environ 66 p. 100 de l’effectif canadien de l’espèce. Le système de cordons littoraux des baies de Cascumpec et de Malpèque, à l’Île-du-Prince-Édouard, constitue une autre région d’occurrence importante, s’étendant sur environ 41 km et réunissant 7 populations connues.

 

Tableau 1 : Sites ayant fait l’objet de relevés quant à la présence de populations de léchéa maritime
SitePrésenceRégionSystème dunaire
1. Île Portage, NBXBaie de MiramichiÎle Portage
2. Île Fox, NBXBaie de MiramichiÎle Fox
3. Dune Kouchibouguac-Sud, NBXKouchibouguac-RichibouctouKouchibouguac-Sud
4. Dune Richibouctou-Nord, NBXKouchibouguac-RichibouctouRichibouctou-Nord
5. Île Richibouctou-Sud, NBXKouchibouguac-RichibouctouRichibouctou-Sud
6. Dune Richibouctou-Sud, NBXKouchibouguac-RichibouctouRichibouctou-Sud
7. Dune de Bouctouche, partie nord, NBXBouctoucheBouctouche
8. Dune de Bouctouche, partie sud, NBXBouctoucheBouctouche
9. Dunes Cascumpec Sandhills, PEXBaies de Cascumpec et de MalpèqueCascumpec Sandhills
10. Dunes Conway Sandhills, partie nord, PEXBaies de Cascumpec et de MalpèqueConway Sandhills
12. Dunes Conway Sandhills, partie sud, PEXBaies de Cascumpec et de MalpèqueConway Sandhills
13. Île Hog, partie nord, PEXBaies de Cascumpec et de MalpèqueÎle Hog
14. Île Hog, partie sud, PEXBaies de Cascumpec et de MalpèqueÎle Hog
15. Parc provincial Cabot Beach, PEXBaies de Cascumpec et de MalpèqueCabot Beach –Darnley
16. Blooming Point, PEXBaie de TracadieBlooming Point
17. Grande Plaine, NB   
18. Phare Chiasson, NB   
19. Île au Cheval, NB   
20. Dune de Néguac, NB   
21. Plage Preston, NB   
22. Plages d’Escuminac, NB   
23. Dune Kouchibouguac-Nord, NB   
24. Plages de Chockpish, NB   
25. Île de Cocagne, NB   
26. Île de Shédiac – Grande Digue, NB   
27. Cap-Brûlé – Cap-Bimet, NB   
28. Parc de l’Aboiteau, NB   
29. Plage Grants, NB   
30. Réserve nationale de faune du Cap-Jourimain, NB   
31. Cedar Dunes, PE   
32. Étangs Campbells et Cousins, PE   
33. Plage de Cavendish, PE   
34. Île Rustico, PE   
35. Plage de Brackley, PE   
36. Deroche, PE   
37. Crowbush, PE   
38. Cap Cable Head, PE   
39. Lac Black Pond, PE   
40. Cap Basin Head, PE   
41. South Lake, PE   

En cas de présence, la région et le système dunaire sont également indiqués. La position des sites est indiquée sur la carte de la figure 3. Il n’y a pas de site 11, car l’ancien site 11 a été combiné au site 10.

La zone d’occurrence a une superficie de 176 km2, si on la calcule à partir des distances séparant d’une part les populations du Nouveau-Brunswick situées le plus au nord et le plus au sud et d’autre part les populations de l’Île-du-Prince-Édouard situées le plus à l’ouest et le plus à l’est. Si on utilise une grille à mailles de 1 km, la zone d’occupation est de 71 km2. Si on utilise une grille à mailles de 2 km sur 2 km, 38 quadrilatères sont occupés par l’espèce, ce qui donne une zone d’occupation de 152 km2. La superficie terrestre réellement occupée par les plantes est cependant inférieure à 5 km2.