Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Collections Examinées

Les collections des établissements suivants ont été examinées dans le cadre de la préparation du rapport de situation sur l’escargot-forestier de Townsend du COSEPAC (2002) :

Musée canadien de la nature (MCN), C.P. 3443, succ. D, Ottawa (Ontario), Canada K1P 6P4 (archives du Musée).

The Field Museum of Natural History (FMNH), 1400 S. Lake Shore Drive, Chicago (Illinois), É.-U. 60605-2496

Royal British Columbia Museum (RBCM), 675, rue Belleville, Victoria (Colombie-Britannique), Canada V8V 1X4

Les établissements suivants ont indiqué qu’ils ne possédaient pas de spécimens de l’escargot-forestier de Townsend (COSEPAC, 2002) :

Delaware Museum of Natural History (DMNH), 4840 Kennett Pike, PO Box 3937, Wilmington (Delaware), É.-U. 19807-0937

The Philadelphia Academy of Natural Sciences (ANSP), 1900 Benjamin Franklin Parkway, Philadelphia (Pennsylvanie), É.-U. 19103

Musée royal de l’Ontario (MRO), 100, Queen’s Park, Toronto (Ontario), Canada M5S 2G6

Smithsonian Institution (USNM), Washington D.C., É.-U. 20560-0163

Annexe 1. Liste des mentions de l’escargot-forestier de Townsend dans les registres des musées et les collections, jusqu’en 2001. MCN : Musée canadien de la nature, Ottawa; RBCM : Royal British Columbia Museum, Victoria; FMNH : Field Museum of Natural History, Chicago.
No de référence/publicationSiteCoordonnées géographiquesAnnéeDateNombre d’individus ou de spécimens
MCN 002988; Whiteaves, 1906Rivière Chilliwack 190120/06/19011
MCN 002995Chemin de fer E&N, 400 m au nord-ouest de la gare Westholme, sur l’île de Vancouver 1903 2
MCN 008003Au sud-ouest d’Abbotsford49°02’ de latitude nord, 122°18’ de longitude ouest195427/06/195410
MCN 007182Côté est d’Abbotsford49°02’ de latitude nord, 122°18’ de longitude ouest195427/06/19544
MCN 008164Rive sud du fleuve Fraser, Chilliwack49°06’ de latitude nord, 121°56’ de longitude ouest195924/05/19595
MCN 008234Passage Vedder 195917/07/19596
MCN 008134Rive sud du fleuve Fraser, Chilliwack49°06’ de latitude nord, 121°56’ de longitude ouest195915/05/19593
MCN 008125Passage Vedder 195921/05/19592
MCN 008145Passage Vedder 195921/05/19592
MCN 008038Passage Vedder 195925/05/19591
MCN 008147Routes Prairie Central et Patterson, Chilliwack 195926/05/19591
MCN 008045Rive sud du fleuve Fraser, Chilliwack49°06’ de latitude nord, 121°56’ de longitude ouest195929/05/19591
MCN 008596Rive sud du fleuve Fraser, Chilliwack49°06’ de latitude nord, 121°56’ de longitude ouest195929/05/19591
MCN 008948Rive sud du fleuve Fraser, Chilliwack49°06’ de latitude nord, 121°56’ de longitude ouest195929/05/195920
MCN 008944Rive sud du fleuve Fraser, Chilliwack49°06’ de latitude nord, 121°56’ de longitude ouest195915/06/195915
MCN 008152Centrale électrique du ruisseau Elk 195907/07/19591
MCN 008945Centrale électrique du ruisseau Elk 195907/07/19591
MCN 008042Ruisseau Silver, 11,2 km au sud de Hope49°20’ de latitude nord, 121°28’ de longitude ouest195909/07/19592
Cameron, 1986Localité 7; parc régional Cheam Lake Wetlands49°11,9’ de latitude nord, 121°45,0’ de longitude ouest1984 2
Cameron, 1986Localité 8; parc provincial Bridal Veil Falls49°11,1’ de latitude nord, 121°44,5’ de longitude ouest1984 2
Ovaska et al., 2001; RBCM 000-099-001Parc provincial Bridal Veil Falls49°11,1’ de latitude nord, 121°44,5’ de longitude ouest200022/04/20005
Ovaska et al., 2001Secteur à proximité de Yarrow, à Chilliwack49°04,7’ de latitude nord, 122°02,5’ de longitude ouest200022/04/20003
Ovaska et al., 2001; RBCM 000-104-001Secteur à proximité du lac Cheam49°11,9’ de latitude nord, 121°45,0’ de longitude ouest200022/04/20001
Ovaska et al., 2001Route de l’île Herrling49°14,8’ de latitude nord, 121°45,0’ de longitude ouest200022/04/20001
Ovaska et al., 2001; RBCM 000-103-001Colline Hopyard, Agassiz49°13,99’ de latitude nord, 121°46,98’ de longitude ouest200023/04/20002
Ovaska et al., 2001Colline Cemetary, Agassiz49°14,21’ de latitude nord, 121°48,11’ de longitude ouest200023/04/20009
Ovaska et al., 2001; RBCM 000-102-001Marécage Nicomen, route Hodgekins49°12,51’ de latitude nord, 122°00,44’ de longitude ouest200023/04/20001
Ovaska et al., 2001; RBCM 000-101-001Ruisseau Warton, parc régional Neilson, Mission49°09,5’ de latitude nord, 122°14,9’ de longitude ouest200023/04/20003
Ovaska et al., 2001Île Nicomen, 900 m au sud-ouest de Deroche49°10,74’ de latitude nord, 122°04,50’ de longitude ouest200023/04/20001
Ovaska et al., 2001; RBCMRuisseau Tamihi, vallée de Chilliwack49°04,25’ de latitude nord, 121°50,46’ de longitude ouest200030/04/20006
Ovaska et al., 2001Université Trinity Western, Langley49°08,3’ de latitude nord, 122°35,7’ de longitude ouest200108/09/20015
Ovaska et al., 2001Ruisseau Warton, parc régional Neilson, Mission49°09,5’ de latitude nord, 122°14,9’ de longitude ouest200109/06/2001 
Ovaska et al., 2001Parc St. Mary’s, rive ouest du ruisseau D’Herbomez, Mission49°08,5’ de latitude nord, 122°16,9’ de longitude ouest200109/06/20012
FMNH 146670Agassiz  ?1
Dall, 1905; reproduit par La Rocque, 1953Lac Chilliwack  ??
Dall, 1905; reproduit par La Rocque, 1953Prairie Sumas  ??
Whiteaves, 1906 (Polygyra ptychophora); USNM?Jonction de Mission  ??

Annexe 2. Travaux de cartographie par SIG (système d’information géographique) visant à superposer les occurrences connues de l’escargot-forestier de Townsend et les limites d’urbanisation prévues dans le district régional de la vallée du Fraser.

Les zones centrales d’habitat naturel qui subsistent dans l’aire de répartition canadienne de l’escargot-forestier de Townsend sont comprises dans le territoire des municipalités d’Abbotsford, de Chilliwack, de Harrison Hot Springs, de Hope, de Kent et de Mission, ainsi que dans le district de Langley. Ces municipalités représentent une partie du district régional de la vallée du Fraser (DRVF).

Le DRVF, y compris l’ensemble des administrations locales à l’intérieur du territoire, a lancé sa stratégie d’urbanisation en 1996 et achevé la mise en place de sa stratégie de croissance régionale en 2004. La stratégie régionale comprend des limites (Tableau 2.1) visant à contenir l’urbanisation. On prévoit que sur une période de 20 à 30 ans (de 2004 à 2034), ces zones seront devenues des centres urbains pleinement développés du DRVF. Jusqu’ici, on n’a réalisé aucune cartographie qui permette d’évaluer l’ampleur de l’urbanisation (habitat non naturel) à l’intérieur de ces zones. Cependant, on peut supposer que seuls les milieux qui ne sont pas compris dans la réserve de terres agricoles ou qui se trouvent dans des aires protégées sont désignés pour l’urbanisation.

Tableau 2.1. Superficie comprise à l’intérieur des limites d’urbanisation du district régional de la vallée du Fraser (DRVF).
Municipalité du DRVFSuperficie comprise dans les limites d’urbanisation (ha)
Abbotsford7 587
Chilliwack4 405
Harrison Hot Springs343
Hope713
Kent718
Langley (district de)2
Mission3 370
Total17 138

Aux fins de l’exercice, on a superposé les occurrences de l’escargot-forestier de Townsend obtenues grâce au Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique et les limites d’urbanisation. Dans les basses-terres continentales et la vallée du bas Fraser, la présence de l’espèce a été confirmée de Burnaby jusqu’à Hope, la majorité des mentions provenant du DRVF (figure 2.1). Soulignons que chaque municipalité du DRVF comprend une zone d’urbanisation, soit une zone géographique où l’administration exige que soient menés les travaux d’aménagement et d’urbanisation (aménagement résidentiel, commercial, industriel, etc.), par l’entremise du processus d’approbation (figure 2.2). Ces zones deviennent par la suite des centres de population humaine.

Chaque municipalité a ses propres règlements, lesquels exigent que les projets d’aménagement tiennent compte des composantes valorisées de l’environnement, comme les espèces en péril. Les règlements en matière d’environnement qu’applique la municipalité d’Abbotsford sont parmi les plus rigoureux de la province et obligent les promoteurs à recueillir des données sur les espèces en péril, en suivant des lignes directrices bien précises en matière d’évaluation de la faune (City of Abbotsford, 2010). Les meilleures données dont on dispose sur la répartition de l’escargot-forestier de Townsend et les superpositions SIG les plus précises portent donc sur la région d’Abbotsford, qui se situe au sud du fleuve Fraser, en face de Mission (figure 2.3). Dans la stratégie régionale d’urbanisation de la vallée du Fraser (2004), on prévoit pour la ville d’Abbotsford une zone d’urbanisation de 7 587 ha associée aux travaux d’aménagement de 2004 à 2034; pour Mission, cette zone s’établit à 3 370 ha (FVRD, 2004). La zone d’urbanisation comprend des espaces où des travaux d’aménagement (p. ex. habitations et infrastructures) sont déjà en cours, de même que des terrains naturels (privés). À Abbotsford, on recueille des données sur la répartition de l’escargot-forestier de Townsend au moment de la planification des projets d’aménagement, lesquelles ont été utilisées pour produire des cartes illustrant la qualité de l’habitat sur le mont Sumas.

Le mont Sumas occupe une superficie de 6 600 ha et représente l’une des dernières régions boisées relativement intactes de la vallée du bas Fraser. Au total, 70 % de sa superficie (4 570 ha) est comprise dans la zone d’urbanisation d’Abbotsford (City of Abbotsford, 2010), ce qui représente 60 % de la zone d’urbanisation totale d’Abbotsford (tableau 2.1). On a effectué des travaux de cartographie pour analyser la qualité de l’habitat de l’escargot-forestier de Townsend pour une superficie de 3 900 ha (59 %) sur le mont Sumas (City of Abbotsford, 2010; Bettles, comm. pers., 2013; Durand, comm. pers., 2013) (figure 2.4). On compte 624 occurrences connues de l’espèce dans la zone d’étude cartographiée du mont Sumas (City of Abbotsford, 2010). La qualité de l’habitat pour l’espèce est évaluée à l’aide de renseignements cartographiques sur les écosystèmes fragiles (Durand, comm. pers., 2013) et est divisée en quatre catégories :

Élevée – présence de l’espèce, forêt décidue de plus de 50 ans.

Moyenne – présence de l’espèce dans certains polygones, forêt décidue plus jeune et perturbée qui comporte néanmoins des attributs naturels.

Faible – nombre très limité d’individus ou aucune présence, aires naturelles perturbées.

Nulle – urbanisation, aucune possibilité d’un habitat pour l’escargot.

On s’est servi du SIG pour superposer la zone d’urbanisation d’Abbotsford aux milieux cartographiés qui représentent un habitat propice pour les mollusques sur le mont Sumas (City of Abbotsford, 2010). Pour l’ensemble de l’aire cartographiée à l’intérieur des limites d’urbanisation d’Abbotsford, la superficie associée à un habitat de qualité élevée pour l’escargot s’élève à 465 ha (figure 2.4). On compte 41 ha d’habitat de qualité moyenne, 82 ha d’habitat de faible qualité et 499 ha d’habitat de qualité nulle, sans doute le résultat des travaux d’aménagement déjà réalisés sur ces terres. Cela signifie que 47 % de la zone cartographiée (1 087 ha) sur le mont Sumas, à l’intérieur des limites d’urbanisation d’Abbotsford, présente un habitat de qualité élevée ou moyenne pour l’escargot-forestier de Townsend, et que cet habitat est appelé à disparaître sous l’effet des travaux d’urbanisation qui auront été effectués entre 2004 et 2034. Soulignons toutefois que l’on a cartographié seulement 14 % (ou 1 087 ha) de la superficie totale (7 587 ha) de la zone d’urbanisation d’Abbotsford pour l’analyse de la qualité de l’habitat de l’escargot-forestier de Townsend.

Dans le district de Mission, on exige également de tenir compte de l’escargot-forestier de Townsend. L’aménagement du ruisseau Wren (voir les figures 13 et 14 dans le corps du rapport) est l’exemple le plus récent d’un projet d’urbanisation de grande envergure dans la région. Au cours de la planification du projet, on a déterminé que la zone touchée présentait des composantes valorisées de l’environnement. Le Service canadien de la faune et le ministère des Forêts, des Terres et de l’Exploitation des ressources naturelles de la Colombie-Britannique (Scott Resource Services inc., 2011) ont d’ailleurs manifesté leur inquiétude quant à l’incidence éventuelle sur l’escargot-forestier de Townsend. Le projet a reçu l’approbation définitive le 16 avril 2012 (MacNair, 2012), malgré la présence de l’espèce.

Les zones d’urbanisation des secteurs autour de Chilliwack comprennent également des polygones où l’on a cartographié les sites connus de l’escargot-forestier de Townsend (figure 2.5). Bien que le polygone illustrant le site connu autour de Hope se trouve à l’extérieur des limites d’urbanisation (figure 2.6), la zone de croissance urbaine près de Kent comprend des sites où la présence de l’espèce a été confirmée (figure 2.7). Comme c’est le cas pour Abbotsford (figure 2.3), on n’a aucune mention ponctuelle de l’espèce à l’intérieur des limites d’urbanisation de ces villes.

Même si la perte globale d’habitat survenue dans le passé et que l’on prévoit dans l’ensemble de l’aire de répartition de l’espèce est inconnue, on peut conclure que des travaux de conversion et d’aménagement du terrain seront menés dans tous les secteurs à l’intérieur des limites d’urbanisation. Ces travaux mèneront à la disparition de la majorité des vastes terres contiguës qui servent d’habitat à l’escargot-forestier de Townsend, et les petites parcelles d’habitat qui subsistent en raison d’exigences municipales de mise en réserve ou de mesures d’indemnisation, ou qui font partie de corridors riverains finiront sans doute par agir comme des puits, puisque l’on prévoit la disparition ou la quasi-disparition des populations d’escargots à court terme (< 10 ans).

Si des travaux d’aménagement sont réalisés dans l’ensemble de la zone comprise dans les limites d’urbanisation (tableau 2.1) du DRVF, on peut s’attendre à une réduction de 171,38 km2 de la superficie d’habitat naturel au cours des 30 prochaines années. Même si les données dont on dispose actuellement ne permettent pas de quantifier les effets de l’urbanisation sur la zone d’occurrence, sur l’indice de zone d’occupation, sur le nombre de populations ou sur le nombre total d’individus matures, on voit bien que l’horizon est sombre.

Sources d’information (autres que celles qui sont présentées dans le corps du rapport)

Bettles, T., comm. pers. 2013. Communication par courriel et par téléphone avec Jennifer Heron, 21 février 2013, Environmental Coordinator, City of Abbotsford (Colombie-Britannique).

City of d’Abbotsford. 2010. Sensitive Ecosystem Inventory Mapping project, réalisé par R. Durand pour la City of Abbotsford (Colombie-Britannique), résumé du rapport disponible à l’adresse : City of Abbotsford (consulté le 22 février 2013; en anglais seulement).

City of Abbotsford. 2010. Wildlife Assessment Report Guidelines, disponible à l’adresse : City of Abbotsford (consulté le19 février 2013; en anglais seulement).

Durand, R., comm. pers. 2013. Communication par courriel et par téléphone avec Jennifer Heron, 19 février 2013, biologiste, Taara Environmental, Crescent Valley (Colombie-Britannique).

Fraser Valley Regional District (FVRD). 2004. Fraser Valley Regional District Growth Strategy, disponible à l’adresse : Fraser Valley Regional District (consulté le 15 février 2013; en anglais seulement).

MacNair, A. 2012. Wren Creek development receives approval despite opposition, article de journal paru dans le Mission City Record, disponible à l’adresse : Mission City Record (consulté le 19 février 2013; en anglais seulement).

Scott Resources Services Inc. 2011. Letter to Mayor and Council, District of Mission, Adoption of agenda item to Regular Council Meeting, 17 October 2011, disponible à l’adresse : Mission City Record (consulté le 19 février 2013; en anglais seulement).


Figure 2.1. Municipalités des basses-terres continentales et de la vallée du bas Fraser avec mentions de l’escargot-forestier de Townsend

Carte illustrant les occurrences de l’escargot-forestier de Townsend (voir description longue ci-dessous).

Données de polygones d’habitat; Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique [2013] – les polygones circulaires de grande dimension correspondent à des occurrences de faible précision sur le plan de la représentation. L’espèce est présente dans deux districts régionaux, soit celui du Metro Vancouver (Burnaby, Delta, Surrey, White Rock, Coquitlam, Maple Ridge) et celui de la vallée du Fraser (Langley, Abbotsford, Mission, Chilliwack, Kent, Harrison Hot Springs, Hope).

Description pour la figure 2.1

Carte illustrant les occurrences de l’escargot-forestier de Townsend dans les basses-terres continentales et la vallée du bas Fraser. Les occurrences sont indiquées. Les limites municipales sont indiquées. Les limites d’urbanisation du district régional de la vallée du Fraser sont indiquées, ainsi que les parcs, les réserves indiennes et les terres privées.

 


Figure 2.2. Carte générale illustrant l’aire de répartition de l’escargot-forestier de Townsend dans le district régional de la vallée du Fraser (DRVF)

Carte générale illustrant l’aire de répartition de l’escargot-forestier de Townsend (voir description longue ci-dessous).

Le DRVF comprend de nombreuses municipalités où l’escargot-forestier de Townsend est présent, dont Abbotsford, Langley (district), Mission, Chilliwack, Hope, Kent et Harrison Hot Springs (Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique, 2013).

Description pour la figure 2.2

Carte générale illustrant l’aire de répartition de l’escargot-forestier de Townsend dans le district régional de la vallée du Fraser. Les occurrences sont indiquées. Les limites municipales sont indiquées. Les limites d’urbanisation du district de la vallée du Fraser sont indiquées. Les parcs, les réserves indiennes et les terres privées sont aussi indiquées.

 


Figure 2.3. Limites d’urbanisation d’Abbotsford et de Mission et occurrences de l’escargot-forestier de Townsend (Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique, 2013)

Carte illustrant les limites d’urbanisation d’Abbotsford et de Mission (voir description longue ci-dessous).

La zone comprise dans ces limites s’étend sur 7 587 ha à Abbotsford et sur 3 370 ha à Mission. On y prévoit des travaux d’aménagement entre 2004 et 2034 (FVRD, 2004). La zone en vert qui s’étend vers le nord-ouest de la zone d’urbanisation d’Abbotsford comprend le mont Sumas.

Description pour la figure 2.3

Carte illustrant les limites d’urbanisation d’Abbotsford et de Mission et les occurrences de l’escargot-forestier de Townsend. Les limites municipales sont indiquées. Les parcs, les réserves indiennes et les terres privées sont indiquées. Également illustrées les zones agricoles, les zones forestières, les zones peu utilisées et les zones rurales ou qui renferment des ressources rurales.

 


Figure 2.4. Qualité de l’habitat de l’escargot-forestier de Townsend à l’intérieur des limites d’urbanisation d’Abbotsford, sur le mont Sumas.

Carte illustrant la qualité de l’habitat de l’escargot-forestier de Townsend (voir description longue ci-dessous).

City of Abbotsford, 2010; Bettles, comm. pers., 2013; Durand, comm. pers., 2013.

Description pour la figure 2.4

Carte illustrant la qualité de l’habitat de l’escargot-forestier de Townsend à l’intérieur des limites d’urbanisation d’Abbotsford, sur le mont Sumas, ainsi que les occurrences de l’espèce. La qualité de l’habitat est indiquee. La qualité élevée, la qualité moyenne et la qualité nulle sont indiquées en details.

 


Figure 2.5. Limites d’urbanisation de Chilliwack et des secteurs avoisinants et occurrences de l’escargot-forestier de Townsend

Carte illustrant les limites d’urbanisation de Chilliwack (voir description longue ci-dessous).

Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique, 2013. La zone comprise dans ces limites s’étend sur 4 405 ha. On y prévoit des travaux d’aménagement entre 2004 et 2034 (FVRD, 2004).

Description pour la figure 2.5

Carte illustrant les limites d’urbanisation de Chilliwack et des secteurs avoisinants et les occurrences de l’escargot-forestier de Townsend. Les limites municipales sont indiquées. Les parcs, les réserves indiennes et les terres privées sont indiquées. Sont également illustrées les zones agricoles, les zones de plein air commerciales, les zones résidentielles, les zones peu utilisées et les zones qui renferment des ressources naturelles ou de plein air.

 


Figure 2.6. Limites d’urbanisation de Hope et des secteurs avoisinants et occurrences de l’escargot-forestier de Townsend

Carte illustrant les limites d’urbanisation de Hope (voir description longue ci-dessous).

Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique, 2013. La zone comprise dans ces limites s’étend sur 713 ha. On y prévoit des travaux d’aménagement entre 2004 et 2034 (FVRD, 2004).

Description pour la figure 2.6

Carte illustrant les limites d’urbanisation de Hope et des secteurs avoisinants et les occurrences de l’escargot-forestier de Townsend. Les limites municipales sont indiquées. Les parcs, les réserves indiennes et les terres privées correspondent aux zones indiquées. Sont également illustrées les zones agricoles et les zones peu utilisées.

 


Figure 2.7. Limites d’urbanisation de Kent et des secteurs avoisinants et occurrences de l’escargot-forestier de Townsend

Carte illustrant les limites d’urbanisation de Kent (voir description longue ci-dessous).

Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique, 2013. La zone comprise dans ces limites s’étend sur 718 ha. On y prévoit des travaux d’aménagement entre 2004 et 2034 (FVRD, 2004).

Description pour la figure 2.7

Carte illustrant les limites d’urbanisation de Kent et des secteurs avoisinants et les occurrences de l’escargot-forestier de Townsend. Les limites municipales sont indiquées. Les parcs, les réserves indiennes et les terres privées correspondent aux zones indiquées. Sont également illustrées les zones peu utilisées, les zones qui renferment des ressources naturelles ou de plein air, les zones rurales ou qui renferment des ressources rurales, les zones récréatives commerciales, les zones agricoles, les zones industrielles, les zones commerciales/institutionnelles, les parcs et aires récréatives et les espaces ouverts, et les zones de gestion des ressources.

Haut de la page