Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Guide de consultation du Béluga de la baie d'ungava

Interdictions et Programme de rétablissement

Ce guide de consultation a été conçu pour que les divers intervenants puissent mieux saisir les incidences sur leurs activités de l’inscription des populations de béluga de la baie d’Ungava et de l’est de la baie d’Hudson sur la Liste des espèces en péril. Le cas échéant et tel que précisé à la section 1.3, des interdictions automatiques prévues par la LEP entreront en vigueur.

L’inscription sur la liste entraînerait également l’obligation de préparer et de mettre en œuvre un programme de rétablissement (et un plan d’action) visant le rétablissement des populations de béluga visées, ainsi que l’obligation pour les chasseurs de s’y conformer pour que la chasse de subsistance puisse se poursuivre. De plus, les activités pouvant affecter l’habitat critique de l’espèce seront désormais interdites.

Pêches et Océans Canada a d’ores et déjà initié les travaux menant à la mise en place d’un programme de rétablissement conformément aux termes de la LEP. Ainsi, une équipe de rétablissement a été établie avec pour mandat de mettre au point un programme de rétablissement pour ces deux populations de bélugas. Cette équipe est composée de représentants Inuits, de scientifiques et de gestionnaires de la ressource du MPO. De cette manière, les données du savoir traditionnel et de la recherche scientifique sont mises à profit et les expériences de chacun sont partagées autour d’un objectif commun : le rétablissement des populations de béluga de la baie d’Ungava et de l’est de la baie d’Hudson.

Les buts du programme de rétablissement proposés sont (1) de s’assurer que la population de la baie d’Ungava revienne à une taille suffisante pour éviter qu’elle ne disparaisse et (2) de s’assurer que la population de l’est de la baie d’Hudson soit doublée (4000 individus), un niveau auquel la population sera moins sensible aux menaces tel que la chasse et le dérangement.

Trois objectifs de rétablissement ont été proposés afin d’atteindre les buts fixés, à savoir (1) de réduire l’effort de chasse afin d’entraîner une augmentation des effectifs des deux populations tout en (2) reconnaissant l’importance des bélugas dans l’alimentation et la culture inuite et (3) d’assurer l’identification et la protection des habitats essentiels pour ces deux populations.

Bref, le programme de rétablissement pourrait permettre la chasse dans la mesure où le rétablissement des populations visées ne serait pas compromis. Des lignes directrices encadrant cette activité seront établies en fonction des besoins liés au rétablissement de ces populations de béluga tout en reconnaissant et en tenant compte de l’importance de cette pratique pour le peuple Inuit.