Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le jonc de Kellogg (Juncus kelloggii) au Canada

Répartition

Répartition mondiale

En Amérique du Nord, le Juncus kelloggii (figure 2) se trouve en Colombie-Britannique, dans l’État de Washington le long du Columbia dans le comté de Klickitat (Washington Natural Heritage Program, 2001), en Oregon depuis les comtés de Columbia et de Hood River jusque dans le Sud-Ouest de l’État (comté de Josephine), en passant par la vallée de la Willamette (comtés de Marion et de Linn) (Ertter, 1986; Oregon natural Heritage Program, 2001), ainsi que dans la majeure partie de la Californie, à l’ouest de la Sierra Nevada et aussi loin au sud que le comté de San Diego (Cronquist et al., 1977; Swab, 1993; Brooks et Clemants, 2000Note de bas de page1; CalFlora Database, 2001; Douglas et al., 2002).

Figure 1. Illustration du Juncus kelloggii par Jeanne R. Janish. Reproduction autorisée du dessin paru dans George W. Douglas et al. (2001).

Figure 1. Illustration du Juncus kelloggii par Jeanne R. Janish. Reproduction autorisée du dessin paru dans George W. Douglas et al. (2001).

Figure 2. Répartition du Juncus kelloggii en Amérique du Nord.

Figure 2. Répartition du Juncus kelloggii en Amérique du Nord.

Répartition canadienne

En Colombie-Britannique, le J. kelloggii est confiné au Sud-Est de l’île de Vancouver, où on l’observe dans une seule localité, soit le parc Uplands, à Victoria. Cette localité est située à 330 km de la plus proche population de la même espèce, qui se trouve dans l’État de Washington.

Note de bas de page 1

Brooks et Clemants (2000) signalent que l’espèce pousse dans une localité unique au Nevada; c’est sans doute une erreur, car il s’agit probablement du Juncus tiehmii décrit par Ertter (1986).

Retour à la référence de la note de bas de page1