Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le jonc de Kellogg (Juncus kelloggii) au Canada

Habitat

Besoins de l’espèce

Le Juncus kelloggii pousse généralement dans les dépressions humides et les mares printanières, partout dans son aire de répartition. On le trouve souvent dans les baissières des champs et des prés. Les végétaux qui poussent avec cette espèce en Colombie-Britannique sont la centenille (Anagallis minima), le Centaurium muehlenbergii (espèce figurant sur la liste rouge), l’Heterocodon rariflorum, le Juncus bufonius et le Psilocarphus elatior (espèce figurant sur la liste rouge) (BC CDC HERB database, 2002; Douglas et al., 2002). Altitudes allant jusqu’à 10 m.

Tendances

Au Canada, on ne trouve qu’une population du J. kelloggii, dans la région de Victoria. Cette population compte quelques centaines d’individus (dossiers de l’herbier RBCM; tableau 1). On ne possède aucune mention historique de l’espèce; la première mention date de juin 1985 (BC CDC HERB database, 2002; Douglas et al., 2002). Vu sa petite taille, son occurrence très limitée et son habitat, qu’elle partage avec de nombreuses autres espèces rares, l’espèce est probablement présente depuis longtemps.

Tableau 1. Données sur la population du Juncus kelloggii au Parc Uplands à Victoria (Colombie-Britannique)
AnnéeHerborisateurNombre d’individus
1991A. Ceska
100-200
1993A. Ceska
Inconnu
1999F.W. Lomer
200-600
2001A. Ceska
3

Protection et propriété des terrains

La seule population connue du Juncus kelloggii se trouve dans un parc régional, dans la municipalité d’Oak Bay, à Victoria. À l’heure actuelle, ce parc ne fait l’objet d’aucun plan d’aménagement (L. Middleton, comm. pers.).