Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le requin griset au Canada

Résumé technique

Hexanchus griseus

Requin griset – Bluntnose sixgill shark

Répartition au Canada :

Océan Pacifique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada:

133, 139 km²
Fondé sur la zone représentant l’intervalle de profondeur préférée signalée dans la documentation (de 20 à 2 000 m).

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue). :

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable

Superficie de la zone d’occupation (km²)

Inconnue. Non calculée en raison du manque de données.

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

Inconnu

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu, peu probable

Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Inconnues

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

Inconnue, aucune estimation fiable relative à l’âge ou à la mortalité

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Inconnu

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

Inconnue

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).
Note : Étude menée à l’intérieur d’une petite zone géographique et sur une courte période de temps (5 ans).

Très peu connu, une seule étude démontre un déclin de plus de 90 %

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu, peu probable

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Inconnue, peu probable

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu, peu probable

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

La prise accessoire du requin griset durant les opérations de pêche commerciale à la palangre au flétan et à l’aiguillat semblent être la menace la plus importante dans les eaux canadiennes du Pacifique. La pêche commerciale au chalut de fond permet la capture d’un petit nombre de cette espèce chaque année. Par le passé, la pêche dirigée (durant les années 1930 et 1940) pourrait également avoir eue une incidence sur l’abondance générale.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

États-Unis : La situation des populations dans les compétences adjacentes des États-Unis est inconnue.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Possible, inconnue

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Oui

Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants?

Inconnu

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?

Inconnue

Analyse quantitative

L’analyse quantitative n’a pas été entreprise.

Statut existant

  • Comité sur la situation des espèces en péril au Canada : espèce préoccupante (2007)
  • Union internationale pour la conservation de la nature : faible risque / quasi menacé

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce préoccupante

Code alphanumérique : s.o.

Justification de la désignation : Ce grand requin massif (longueur maximale enregistrée de 4,8 m) est une espèce benthique très répandue dans les plate-formes continentale et insulaire des mers tempérées ou tropicales à l’échelle mondiale. Dans les eaux canadiennes du Pacifique, il se trouve dans les anses et le long du plateau et de la pente continentales, généralement à des profondeurs supérieures à 91 m (de 0  à 2 500 m). En l’absence d’information sur la structure de la population, il est traité à des fins d’évaluation comme une seule population. La taille actuelle de la population et les tendances en matière d’abondance sont inconnues. Le seul indice d’abondance disponible, à savoir les taux d’observation de requins immatures à un site peu profond du détroit de Géorgie, a diminué de manière significative (> 90 %) au cours des cinq dernières années. Il est peu probable que cet indice soit représentatif de la tendance générale en matière d’abondance parce qu’on y observe seulement des requins immatures et que le site est peu profond par rapport à la profondeur préférée. La pêche est la principale menace connue qui pèse sur l’espèce. Ce requin a fait l’objet d’au moins trois pêches dirigées dans les eaux canadiennes, plus récemment à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Il continue d’être capturé de façon accessoire, mais le taux de survie des requins rejetés à la mer est inconnu. Les requins observés par les plongeurs portent parfois des cicatrices qui sont le résultat d’un enchevêtrement dans les engins de pêche. En raison de son âge de maturité tardif (de 18 à 35 ans chez les femelles), il est probablement vulnérable à la surpêche même à de faibles taux de mortalité. L’abondance et les habitudes de déplacement de cette espèce ailleurs dans le monde sont peu connues; par conséquent, le potentiel d’immigration de source externe est inconnu.

Applicabilité des critères

  • Critère A (Population globale en déclin) : Bien que les tendances soient inconnues, un déclin est soupçonné en raison de pêches dans le passé, des présentes interactions avec les pêches et de l’âge de maturité tardif.
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Ne s’applique pas car la zone d’occurrence et la zone d’occupation dépassent les valeurs limites fixées pour la catégorie « menacée ».
  • Critère C (Petite population globale et déclin) : Ne s’applique pas car la taille de la population est inconnue.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Ne s’applique pas car le nombre d’individus matures est probablement supérieur à 1 000 et que la zone d’occupation dépasse 20 km².
  • Critère E (Analyse quantitative) : N’a pas été effectuée.